Autres sports

Orléans paramoteur se distingue

Après avoir été programmé en juin et reporté pour cause de crise sanitaire, le championnat de France de paramoteur s’est déroulé près de Blois, début octobre. 

Né en France en 1988, cette activité est devenu, en quelques années un sport aérien à part-entière.Assurément, le plus fantastique et le plus sûr moyen de voler, cette dernière évolution dans le domaine de l’ultra-léger-motorisé (ULM) associe un parapente avec un groupe moto-propulseur fixé dans le dos du pilote par un harnais ou sur un chariot.

Si les conditions météorologiques ont rendu difficile les France de Blois, le vent et la pluie ont invité les participants a se dépasser.

Orléans paramoteur se distingue 2

Le quadruple champion du monde Alexandre Mateos, licencié à Mardié, et son épouse Marie, également 2 fois championne du monde étaient présents.  « A la vue des conditions, un nombre satisfaisant d’épreuves a pu être réalisée, et nous avons donc validé notre 2ème compétition de l’année. Une année plus que particulière»explique t-il, à la fois lucide et amer. Et la partie fut serrée entre les deux membres du couples. « Marie était jusque là en tête mais sur la dernière épreuve qui était une précision d’atterrissage bowling. Marie fait 3 quilles et j’en fait 5, ce qui me place devant elle à 0,25 point … ». Ce qui dans ce sport correspond à 0,42% de différence, la marge est mince !!

Orléans paramoteur se distingue 3

Cette année le Champion de France Chariot Monoplace est Michaël Merle, il remporte le titre devant deux champions du monde de la discipline. Celui qui a intégré le Groupe France Paramoteur depuis 2019 et qui vole depuis 2015 s’entraîne également dans le club de Mardié, il faut donc croire que ce club est un incubateur de champions !

Orléans paramoteur se distingue 4
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page