Le Bidule change de propriétaire 1

Le Bidule change de propriétaire

Après avoir ouvert il y a plusieurs mois, sans réellement trouver son public, Le Bidule change de main ! Changement de concept, avec un retour au traditionnel. Le nom reste, seul la décoration et le concept évoluent. Tour d’horizon …

Le Bidule change de propriétaire 2

Depuis Jeudi 1 Août, Sonia ALVES a repris Le Bidule avec un nouveau concept bar brasserie.

Et le petit plus, ce sont les Afters le matin à partir de 6H00

Soupe à l’oignon, petit déjeuner, entrecôte frites pour les sportifs (mais pas que !) tout les samedis et dimanches matins. L’objectif est d’accueillir les fêtards, en sortie de boite de nuit. En temps normal, tout est fermé à ces heures-ci. Alors Sonia a pris ce risque, payant lors du premier week-end d’ouverture ! Dans une ambiance conviviale, l’esprit petite place du village présent avec sa terrasse ombragée vous transportera.

HORAIRES
– Ouverture dès 6h00 du matin pour le petit déjeuner et fermeture vers minuit.
– Ouvert 7/7 pour la saison estivale.
– Fermeture le dimanche soir, lundi soir et mardi soir hors saison estivale.

ADRESSE
6 Rue Louis Roguet
45000 ORLEANS
Tél : 06.73.84.51.45

"Comme des Bêtes 2", à mourir de rire ! 3

« Comme des Bêtes 2 », à mourir de rire !

Synopsis :
Max doit faire face à un grand bouleversement : sa propriétaire Katie s’est mariée et a eu un adorable bébé, Liam. Max devient obsédé par la sécurité du petit… De son côté, Pompon pense qu’il a des superpouvoirs et va se lancer dans la libération d’un bébé tigre blanc prisonnier d’un affreux bonhomme travaillant pour un cirque. Giget, quant à elle, apprend à se faire passer pour un chat pour récupérer un jouet très important pour elle.

Notre avis :
Nous avons adoré ce deuxième volet de « Comme des bêtes », largement à la hauteur du premier. Les animaux et leurs petites manies sont décrits avec une extrême justesse et on y retrouve facilement le caractère de nos propres animaux domestiques. Les scènes avec les chats sont à mourir de rire (ce sont nos préférées) avec Chloé qui devient accro à l’herbe à chat, qui grimpe sur sa maîtresse le matin car elle a faim ou qui fait tomber chaque objet des meubles. On découvre l’univers de la ferme avec des animaux très intéressants aussi. Et le petit lapin Pompon est toujours aussi adorable et bien épanoui dans sa nouvelle famille. Nous recommandons ce film, pour les petits mais surtout pour les grands !

Crédit photos : Allociné
Crédit bande-annonce : Youtube

"Boc' Gourmand", des bocaux à déguster, pour tous les goûts ! 5

« Boc’ Gourmand », des bocaux à déguster, pour tous les goûts !

Nous avons découvert avec enthousiasme « Boc’ Gourmand », un concept original, installé, non pas en centre-ville d’Orléans, mais à Ingré, au pôle 45. En effet, Didier Burban a voulu créer un endroit de proximité pour ses employés et ceux des autres entreprises du coin, pour déjeuner sainement. Il a donc fait appel à Estelle Belouet, qui élabore et prépare les plats à partir de produits locaux et de saison.

Chaque semaine, de nouvelles recettes sont proposées, sous la forme de délicieux petits bocaux, sans conservateur, sans additif, 100 % naturels (entrées, plats et desserts).

Voici quelques idées, de quoi vous mettre l’eau à la bouche :

Entrées : Risotto aux fruits de mer, Ravioles du Dauphiné et chèvre, Polenta crémeuse et petits légumes, Terrine de légumes à la Ricotta, Cake au thon et au pesto, etc.

Plats : Ravioles du Dauphiné et comté, Aiguillette de poulet, jus au safran avec carottes et petits pois, Agneau à la crème de poivrons au cumin, Saumon crème de cassis et groseille avec courgette, Saumon vapeur à la crème de mangue et riz blanc, etc.

Desserts : Baba au rhum et à la vanille, Melon, mangues en gelée à la pomme et fleur d’oranger, Moelleux à la pomme et noisette fève tonka, Pain perdu au caramel au beurre salé, compote de fruits, etc.

Deux types de formules sont possibles :

  • Une formule à 13 € : entrée + plat + boisson ou plat + dessert + boisson
  • Une formule à 16 € : entrée + plat + dessert + boisson

Lorsqu’on arrive, on se sert dans les vitrines, on passe en caisse, les plats sont réchauffés ou non (un buzzer nous prévient lorsqu’il est prêt), puis on peut s’installer dans une très grande salle lumineuse, dans une ambiance style industrielle des années 50/60 décorée avec des tables colorées et des tableaux de New-York et Paris, ou sur la terrasse ensoleillée lors des beaux jours.

Une seule chose à vous conseiller : allez tester !

Coordonnées :
Adresse : rue des Chantemelles, 45140 Ingré
Téléphone : 07 85 09 76 68
Mail : bocgourmand@espace-chantemelles.fr
Site internet : www.boc-gourmand.business.site
Présent sur Facebook et Instagram
Horaires : 11h-15h du lundi au vendredi

Crédit photos : Anne b. photographie

"Le Roi Lion" ravira les fans, mais aussi les autres ! 21

« Le Roi Lion » ravira les fans, mais aussi les autres !

Nous avons enfin vu « Le Roi Lion » au cinéma Pathé Saran. Une merveille !

"Le Roi Lion" ravira les fans, mais aussi les autres ! 22

Synopsis Allociné :
Dans la savane africaine, tous les animaux célèbrent la naissance de Simba, leur futur roi. Les mois passent. Simba idolâtre son père, le roi Mufasa, qui prend à cœur de lui faire comprendre les enjeux de sa royale destinée. Mais tout le monde ne semble pas de cet avis. Scar, le frère de Mufasa, l’ancien héritier du trône, a ses propres plans…

"Le Roi Lion" ravira les fans, mais aussi les autres ! 23

Notre avis :
Nous avons vu ce film d’animation en IMAX et nous avons vraiment adoré ! Certes, bercés dans l’ambiance Disney depuis l’enfance, nous n’étions pas forcément objectifs, mais ce film vaut vraiment le détour : des prises de vue superbes du début à la fin, de l’émotion qui nous a tirés les larmes plusieurs fois, des chansons et des scènes extrêmement fidèles à l’original. Bref, une belle réussite, qui ravira les fans mais aussi les autres !

Crédit photos : Allociné
Crédit bande-annonce : Youtube

Le Croque Bedaine, un bar à bières et croques arrive sur Orléans ! 24

Le Croque Bedaine, un bar à bières et croques arrive sur Orléans !

Déjà installé dans la ville de Strasbourg depuis 6 ans, ce concept sympathique et chaleureux devrait en réjouir plus d’un.

Le Croque Bedaine, c’est l’association de 2 produits : la bière et le croque.

En recherche constante de nouveautés, ce pub propose en permanence 12 bières de pression de dégustation soigneusement sélectionnées. Les bières blondes et blanches côtoient les brunes, les ambrées et les non filtrées…

Le Croque Bedaine sert aussi sa propre bière, « la Bedonnante ». Brassée à Strasbourg, elle se décline selon les envies, les inspirations et les saisons. En constante évolution, elle est aromatisée par exemple à base de fruits secs pour Noël et à la fleur de sureau pour le printemps.

Le Croque Bedaine, un bar à bières et croques arrive sur Orléans ! 27

Dans ce lieu convivial, on peut aussi déguster de délicieux croques élaborés à partir de pain boulanger, de produits frais et accompagnés de frites maison ou de salade. Si on connait les traditionnels croque monsieur et croque madame, vous serez surement tentés par d’autres croques aux associations savoureuses et originales.

Le petit plus : chaque mois, les internautes peuvent proposer leur recette et le gagnant (au nombre de likes) en gagne 5.

Je ne sais pas vous, mais nous, nous avons hâte de tester le Croque Bedaine !

Liens utiles

Le Croque Bedaine, un bar à bières et croques arrive sur Orléans ! 30
"Yesterday", le feel good movie de cet été ! 31

« Yesterday », le feel good movie de cet été !

Nous sommes allés voir en VO « Yesterday » de Danny Boyle avec Himesh Patel, Lily James ou encore Ed Sheeran et nous avons passé un très bon moment.

"Yesterday", le feel good movie de cet été ! 32

Synopsis : Jack Malik est un compositeur interprète qui ne parvient pas à percer dans le milieu de la musique. Il se réveille à la suite d’un accident dans un monde où, excepté lui, personne ne se souvient des Beatles…

"Yesterday", le feel good movie de cet été ! 33

Notre avis : Partant d’une idée extrêmement originale et malgré une fin prévisible, Danny Boyle nous entraîne dans un « Feel Good Movie », rythmé par les magnifiques chansons des Beatles qu’on redécouvre avec joie. Enfin un acteur d’origine indienne en rôle principal, des scènes excellentes avec Ed Sheeran, une jolie histoire d’amour, bref on ressort de la salle de ciné de bonne humeur, avec évidemment des chansons plein la tête.

La Bonne Pioche déménage ! 34

La Bonne Pioche déménage !

Ce qui est sans aucun doute le meilleur café à jeux d’Orléans va quitter la rue de Bourgogne, pour le quai du Châtelet en septembre prochain.

La Bonne Pioche déménage ! 35

Au programme des nouveautés, un espace désormais beaucoup plus grand, mais pas moins chaleureux. On retrouve également un coin « très malin », dédié aux enfants afin que les parents puissent profiter pleinement des lieux.

L’espace, qui fera désormais 150m², sera décliné en trois niveaux avec chacun son ambiance. Dès septembre, vous retrouverez un niveau réservé aux :

  • Jeux de comptoir
  • Quiz & blindtest
  • Jeux de plateau

Parmis les nouveautés également, un coin cuisine plus important qui devrait permettre de proposer des recettes encore plus gourmandes, et un bar plus garni. Les brunchs seront toujours de la partie, tout comme les bagels !

« Ce qui ne change pas : la convivialité, l’ambiance, les prix cool « 

A noter qu’il sera aussi possible de privatiser les lieux, tout ou en partie pour des soirées entre amis, collègues, etc…

La Bonne Pioche déménage ! 36

Les nouveaux locaux seront situé juste à côté du pont George V, au numéro 92 du Quai du Châtelet. En attendant, vous pouvez retrouver l’équipe au 204 rue de Bourgogne car ils sont ouverts tout l’été.

Le Tour Vibration 2019, c'est pour (très) bientôt ! 37

Le Tour Vibration 2019, c’est pour (très) bientôt !

C’est officiel, la plus grande manifestation de concerts gratuits dans la région revient pour sa 5ème édition ! Du 14 au 28 septembre, le Tour Vibration se produira dans 5 villes de la Région Centre-Val de Loire et Pays de la Loire.

Cette année encore le Tour Vibration nous gâte puisqu’il s’arrêtera dans 5 villes :

  • le samedi 14 septembre, sur la place Anatole France à Tours
  • le mardi 17 septembre, sur l’esplanade des Quinconces au Mans
  • le mardi 24 septembre, sur la place Voltaire à Châteauroux
  • le jeudi 26 septembre, au parc des Expositions de Blois
  • le samedi 28 septembre, sur le parvis de la cathédrale Sainte-Croix à Orléans

Orléanais, l’année dernière vous étiez pas loin de 25 000 spectateurs à faire le déplacement pour profiter du show assuré par Soprano, Kendji, Amel Bent, Dadju, Boulevard des Airs… serez-vous encore plus cette année ?

L’édition 2018 offrait une très belle liste d’artistes. Pour 2019, quelques noms ont déjà été dévoilés : Mika, Amel Bent, Arcadian, Clara Luciani.

Restez connectés à Pour Info à Orléans, nous vous donnerons régulièrement des informations à mesure que les noms d’artistes seront dévoilés.

Source : https://www.vibration.fr/news/tours-le-mans-chateauroux-blois-orleans-le-tour-vibration-2019-est-annonce

Crédit photo : https://www.facebook.com/Anne-Bardas-Photographe-816150831830877/

Les films de l'été pour les (plus ou moins grands) enfants 42

Les films de l’été pour les (plus ou moins grands) enfants

Nous vous avons fait une petite sélection des films à aller voir au cinéma cet été, avec vos enfants ou non !

Toy Story 4

Woody a toujours privilégié la joie et le bien-être de ses jeunes propriétaires et de ses compagnons, n’hésitant pas à prendre tous les risques pour eux. L’arrivée de Fourchette, un nouveau jouet qui ne veut pas en être un, dans la chambre de Bonnie met toute la petite bande en émoi. C’est le début d’une grande aventure lorsque la famille de Bonnie décide de partir en week-end en camping-car…

Le Roi Lion

Au fond de la savane africaine, tous les animaux célèbrent la naissance de Simba, leur futur roi. Les mois passent. Simba idolâtre son père, le roi Mufasa, qui prend à cœur de lui faire comprendre les enjeux de sa royale destinée. Mais tout le monde ne semble pas de cet avis. Scar, le frère de Mufasa, l’ancien héritier du trône, a ses propres plans…

Comme des Bêtes 2

Le Fox-Terrier Max doit faire face à un grand bouleversement : sa propriétaire Katie s’est mariée et a eu un adorable bébé, Liam. Max est tellement obsédé par la garde du petit, qu’il en développe des troubles obsessionnels du comportement. Lors d’une excursion en famille dans une ferme, Max et le gros Duke vont faire la connaissance de vaches souffrant d’intolérances aux canidés, de renards hostiles et d’une dinde monstrueuse, ce qui ne va pas arranger les tocs de Max…

Uglydolls

À Uglyville, on aime tout ce qui est bizarre, on célèbre les particularités et la beauté cachée ailleurs que dans les apparences. Moxy, une drôle de petite créature se demande ce qui peut bien se trouver de l’autre côté de la montagne où se niche Uglyville…

Playmobil, le Film

Lorsque son petit frère Charlie disparaît dans l’univers magique et animé des Playmobil, Marla se lance dans une quête hors du commun pour le retrouver ! C’est le début d’une aventure pleine d’action et d’humour où Marla fera des rencontres inoubliables : un sympathique vendeur ambulant qui vit dans son food truck, un agent secret élégant et charismatique, un affectueux petit robot et une bonne fée fantasque seront autant de nouveaux amis qui l’aideront à échapper aux dangers qui la guettent.

Crédit photos et synopsis : Allociné
Crédit bande-annonces : Youtube

La photographie humaniste de Géraldine Aresteanu 43

La photographie humaniste de Géraldine Aresteanu

Portrait de cette photographe orléanaise talentueuse, aux projets engagés !

La photographie humaniste de Géraldine Aresteanu 44

Ma 1 ère rencontre avec Géraldine a été fortuite, amenée par un triste événement mais celui-ci me l’a révélée :  Il y a un an et demi, cette belle jeune femme aux yeux espiègles passe un appel sur les réseaux sociaux, car on vient de lui voler son appareil photo avec tous les trésors qu’il contient. Voilà, elle est rentrée dans ma vie comme ça, par un « partage d’appel à témoin » et c’est amusant car c’est ce qui semble la définir, Géraldine : c’est le Partage .
Je suis allée voir son travail et ça a été une claque pour moi, chacune de ses photos raconte quelque chose, son œil est unique . Depuis je suis son travail, ses projets forts et magnifiques et j’avais envie de vous les présenter.
J’ai contacté la photographe et quelques jours après elle me recevait chez elle toute sourire, gaie et passionnante. 2ème rencontre. Et deuxième claque ! Humaniste et authentique elle s’ouvre à vous avec élégance et don de soi, et en quelques minutes vous êtes submergée de cette chaleur, Géraldine aime les gens, aime être avec eux, aime ses échanges. On le voit dans son travail et on le ressent en étant avec elle.

Géraldine est née en Roumanie, sa mère est française et son père roumain. Cette origine est le fruit d’un amour qui défie les barrières des km, politiques. Sa maman française en visite là-bas est tombée folle amoureuse de son guide et le demande en mariage après des années de correspondances. Elle va le rejoindre, se sépare d’un confort de vie pour une vie rude, pour Aimer.
Cette mixité, son histoire, l’histoire de sa mère est d’ailleurs un des portraits de son dernier projet « Don’t fuck with me », on y reviendra !

Géraldine a connu la dictature communiste de Nicolae Ceausescu, la désinformation, la censure. A la chute du système elle a 13 ans, elle découvre les expositions, l’art, se nourrit ardemment de peintures, de photos. Un jour elle va à une expo photo reportage World Press sur son Pays et c’est la révélation « j’ai vu mon pays, tel que je l’avais connu, vécu  … je me suis retrouvée dans ces clichés et j’ai découvert que la photo pouvait raconter des vraies histoires, la réalité … j’ai su alors que je voulais être photographe » .
La photographie humaniste, c’est ce qui définit son travail. Derrière chaque photo il y a un message, une histoire. Ses projets sont engagés, ils peuvent même quelques fois déranger et être difficiles à financer, comme par exemple le tout dernier « Stop Kidding » , travail autour des migrants mineurs isolés  . Géraldine ne fait que ce qu’elle aime, ce qui l’anime, la « photo alimentaire » n’est plus nécessaire, le travail a payé. Elle a le don de voir le beau dans le quotidien, ces tous les jours, ces routines de vie banales …  c’ est d’ailleurs un de ces beau projet « 24h » . Rentrer dans l’intimité d’un individu pendant 24h, ne pas le quitter et en faire ressortir une réalité puissante et belle. Sublimer les habitudes, ces petits gestes quotidiens qu’on laisse au placard, qu’on ne trouve pas assez clinquants. Le résultat c’est une série de photos intimes, jamais voyeuses toujours justes. Ça explose d’intensité et d’authenticité, ça prend les tripes.

Les projets

DON’T FUCK WITH ME

La photographie humaniste de Géraldine Aresteanu 45

Laurence, Aurélie, Jenna, Marie Amélie, Andréa … ce sont des héroïnes du quotidien que met en valeur ce projet tourné autour de la puissance des femmes et des petites filles. Géraldine capture la force de ces femmes, nous montre à travers leurs gestes, leur regard, la puissance de ces combattantes et Patricia Louisor- Brosset raconte leur histoire par le texte qui accompagne les clichés.  L’anorexie, l’excision, la maladie … ou encore la passion, l’amour, l’éducation … autant de combats menés par ces femmes qui portent la voix de tant d’autres, qui montrent le chemin, vers la liberté, l’égalité, l’acceptation, l’amour de soi. Inspirantes ! Le but est de parler aux plus grands nombres, aux femmes mais pas que ! Sensibiliser les ados, leur réapproprier leur corps, les faire réfléchir. L’aventure commence il ya un an et demi avec les ados du collège Jeanne d’Arc, il y a des lectures, ils voient  les photos, il y a beaucoup d’échanges.  « On a demandé aux élèves si certains avaient été victimes d’agressions sexuelles, aucune main ne s’est levée. On a alors précisé que les atteintes verbales dans la rue, les mains aux fesses en faisaient partis et, après la surprise d’apprendre que cela représentait une agression, ils ont levé les mains ».  

La photographie humaniste de Géraldine Aresteanu 49

Après une 1ere expo à Paris, le projet prend la direction de l’itinérance, s’exporte … NYC à la galerie « Maison 10 » le 21 juin ! Au fil de ses rencontres, de ses autres projets ou collaboration ( fight for dignity par ex ), le projet s’etoffe de nouveaux portraits les «  don’t fuck ladies »,  et s’offre de nouveaux lieux d’accueil . La « Big Apple » devrait abriter une nouvelle expo d’ici quelques mois … 🙂
« On ne gagne pas d’argent avec ce projet, mais c’est un projet du cœur ! Aujourd’hui on se rend compte que rien n’est acquis, des Droits tellement évidents disparaissent … ».

https://www.dfwm.life/
https://www.instagram.com/dfwmparis/

STOP KIDDING

La photographie humaniste de Géraldine Aresteanu 50

Il s’agit ici d’un projet difficile, pour lequel il est compliqué de trouver une écoute, des aides pour le financement. Un sujet tabou.
Il est question des enfants migrants qui se retrouvent à la rue en France, ignorés par l’état qui refuse de reconnaître le fait qu’ils soient mineurs (Un mineur isolé étranger est dispensé de titre de séjour et est donc en situation régulière jusqu’à sa majorité). Une situation que Géraldine dénonce.
Face à cette situation, des gens ouvrent leur porte pour les accueillir une nuit, deux nuits ou plus … STOP KIDDING ce sont des photos d’enfants et hébergeurs, les photos d’une main tendue. Montrer que cela est possible, que ce n’est pas si difficile d’ouvrir sa porte. Elle parcourt la France pour photographier ses familles. Les visages des enfants sont cachés : les « non reconnus ». La peur est là, certaines familles reculent même au moment de la publication.
En écoutant ces histoires d’enfants cachés on retrouve une impression de 2e guerre mondiale … C’est Géraldine qui me le dit, et elle en connaît quelque chose puisque pendant quelques années elle a réalisé des portraits d’enfants cachés pendant la 2e guerre avec le CERCIL. Ces grands enfants de 85 ans, miroirs sur l’actualité.  

La photographie humaniste de Géraldine Aresteanu 53

Une Expo a lieu à Arles du 1er au 7 juillet dans une maison, comme ceux qui ouvrent la leur. La suite c’est du 15 au 21 juillet à L’ Ambassade de l’Etat créatif à Arles .
Personne ne sait s’il y en aura d’autres, après toutes les rencontres pour trouver du soutien financier, toutes les portes sont fermées. Face à l’indifférence, ceci est un appel !
 

LES 24 H

La photographie humaniste de Géraldine Aresteanu 54

Comment est né le projet ? En novembre 2014, Géraldine fait le constat qu’elle ne passe pas assez de temps avec les gens qu’elle photographie « il y a des gens que tu n’as pas envie de quitter tout de suite, tu te sens bien avec eux ». Frustrée, elle a alors l’idée de photographier les gens pendant 24h, dans leur quotidien, sans mise en scène. Elle ne veut pas de journées extraordinaires, non, juste du vrai. « Je les suis comme leur ombre », étonnée de voir que les gens acceptent, c’est toujours un joli moment. Elle leur donne ensuite le livre de leurs 24h, qu’ils gardent, le temps immortalisé.

La photographie humaniste de Géraldine Aresteanu 55


« J’ai commencé avec un pêcheur qui avait une cabane illégale au milieu de l’eau . Je l’ai rencontré quelques mois avant pour un autre projet autour de la révolution de 1989 en Roumanie. Sur ce projet, on photographiait et on partait, frustrant ! A ce pêcheur-là, j’ai dit je reviens ». C’est le début des 24h.  Un projet « juste » photo, des photos qui parlent d’elles même. Le 108 rue du Bourgogne accueille ensuite une petite expo de 4-5 portraits, ça plait. Depuis, d’autres suivent, on peut les voir sur son site.
Moi, ces photos elles me bouleversent à chaque fois. « On rentre dans l’intimité mais on n’est pas voyeurs ».

http://www.24h.geraldinearesteanu.com/

EXPO UNITE MEDICO JUDICIAIRE ORLEANS

L’an dernier, l’UMJ d’Orléans (Unité médico judiciaire mineure)  demande à Géraldine de faire un reportage photo . C’est la seule unité de France qui permet aux enfants ayant subi des violences maltraitances de déposer plainte auprès d’un gendarme à l’hôpital même. Ces photos sont exposées dans le hall au RDC. Un travail qui compte beaucoup pour elle. L’hôpital depuis un an elle y travaille beaucoup, elle participe également au projet RIRE MEDECIN. « Cela n’a pas été facile de voir ses enfants, la maladie, les difficultés rencontrées au quotidien et parfois même la solitude. J’ai reçu des messages de parents ensuite, heureux de ses moments de joie capturés… ça m’a beaucoup touchée »

http://www.geraldinearesteanu.com/reportages

https://www.leriremedecin.org

FIGHT FOR DIGNITY

Sa rencontre avec Laurence Fisher est à l’origine de sa collaboration avec l’association. Karatéka 3 fois championne du Monde, Laurence (qui est une des femmes du projet DFWM) fait un voyage au Congo en 2014 et décide de monter un projet : apprendre le karaté a ces survivantes victimes de sévices afin qu’elles se réapproprient leur corps et le reconstruisent. Elle forme un prof de karaté sur place et le projet voit le jour, en même temps que sur Paris à la Maison des femmes. Géraldine devient la photographe de l’asso.
https://www.fightfordignity.net/

C’est évidemment une Liste non exhaustive de ces projets perso, de son travail. Elle est très présente dans la Culture (c’est la photographe de Yann Bourgeois qu’on retrouve à la scène Nationale à chaque nouvelle création ! c’est sublime), la mode. Ça me tenait à cœur de vous la présenter, pour ceux qui ne connaissent pas son travail. Engagée et talentueuse, cette orléanaise est un véritable écrin de sensibilité et d’humanisme !

LA DECOUVRIR :
http://www.geraldinearesteanu.com/
https://www.instagram.com/geraldine_aresteanu/?hl=fr
https://www.facebook.com/G%C3%A9raldine-Aresteanu-photographe-1500798970178313/

Item added to cart.
0 items - 0,00