RestaurantsLoisirsBarsGourmandises

La Bulle, la promesse d’un ailleurs

Avec une offre variée, la Bulle nous fait plein de promesses. On est parti à la rencontre de celle qui mène le projet. Les valeurs qu’elle prône nous ont séduites.

A 43 ans, Julie, la propriétaire des lieux, a déjà connu une vie professionnelle riche. D’éducatrice spécialisée à formatrice numérique pour les personnes âgées, l’humain est son leitmotiv. Pas étonnant alors de la retrouver au coeur d’un projet qui allie l’entrepreneuriat à certaines valeurs. Elle qui a muri ce projet depuis longtemps : « Quand j’étais éducatrice, j’avais l’idée de créer une entreprise d’insertion. Plus tard, j’ai fait une licence d’entrepreneuriat social et solidaire durant laquelle on devait présenter un projet. Moi mon idée alors c’était un bar avec des activités. La génèse de la Bulle vient de là« . A l’époque, Julie n’est pas prête. Elle réfléchit et la forme bar ne lui convient pas. Pendant le confinement, elle voit Artizanes, le salon de thé qu’elle fréquente, fermer ses portes. Le projet qui était dans un coin de sa tête ressurgit alors.

La Bulle, la promesse d'un ailleurs 2
La Bulle offrira un large choix de thés

Elle réfléchit à son idée. Elle rassemble ce qui l’animait, éducatrice et salariée d’un Centre Social, où elle repense à l’échange qu’il y avait entre les personnes. Alors elle se dit que si un lieu proposait des ateliers, ça créerait des liens entre les gens et « c’est cet aspect que j’aime particulièrement« , confie-t-elle en souriant, montrant sa hâte de proposer le lieu.

Un lieu qui se serait voulu en centre ville mais qui ouvrira, au 13 ter, Faubourg Saint Jean. Et quand on lui demande pourquoi ce choix, Julie est claire : « On a cherché en centre ville et il se trouve qu’on en a visité plusieurs locaux. Mais ils étaient petits. On a commencé à chercher un peu autour et il a fallu qu’on choisisse entre être en centre ville et faire des ateliers. On ne pouvait pas avoir les deux. Quand l’opportunité du fbg s’est présentée, on s’est dit que c’était ce qu’il nous fallait« . On ? Oui car Julie est accompagnée, dans ce projet, par sa mère, jeune retraitée et qui sera chargée de réaliser les gâteaux pour la Bulle.

La Bulle, la promesse d'un ailleurs 3
Un lieu convivial et chaleureux. (Illustration de Sophie Pelc, décoratrice d’intérieur, en charge de la déco de la Bulle)

Accessible par le tram, en bus, en voiture et en vélo avec des emplacements vélos sur le trottoir d’en face, le lieu avait trouvé ses quartiers. D’autant que surprise, un jacuzzi et un sauna étaient déjà en place.

Alors la Bulle ce sera un salon de thé classique avec son offre de pâtisseries maison, des thés, infusions, roïbos et des cafés équitables et bios. « On a varié au maximum la carte pour qu’on retrouve toutes les sortes de thé, blanc, noir, vert, pour que chacun y trouve son compte. D’ailleurs, sur le Facebook de la Bulle, on peut même choisir le nom a donné à nos thés, ou dire ses goûts. J’ai envie de solliciter les gens, c’est aussi ça l’échange et l’esprit de la Bulle« . Le week-end et les jours fériés, la Bulle proposera aussi un brunch, avec les mêmes valeurs. « On veut proposer des produits qui aient au moins une des caractéristiques entre bio, équitable et local et quand c’est possible, les trois« . Evidemment, il est difficile, par exemple, de trouver un café loirétain.

La Bulle, la promesse d'un ailleurs 4
A La Bulle on trouvera toutes sortes d’atelier (Dessin de Réliotte, les dessins de la compote)

Mais la Bulle ce sera aussi des ateliers. Et l’offre promet d’être plus qu’intéressante. Le bien être, l’entrepreneuriat, les loisirs créatifs, la cuisine, le DIY (Do It Yourself, Fais le toi même, pour parler des produits qu’on le peut faire sans les acheter, comme les nettoyants ménagers par exemple)…Gratuits et payants pour que chacun y trouve son compte Julie a voulu donner de l’espace « aux pros mais aussi aux passionnés« . Un espace où chacun se retrouve « Je voulais un lieu dans lequel on a envie de se poser, chaleureux et convivial. On pourra y travailler, venir papoter avec ses copines, participer à un atelier ». Et le tout assis dans des meubles de récup, à prendre son thé dans des tasses de récup « car on veut au maximum limiter notre impact environnemental« . Vraiment, la Bulle n’est pas comme les autres et c’est ce qui nous plait. On a hâte d’être à l’ouverture ! Ce sera mi-août.


En attendant vous pouvez en lire plus sur le projet et voir sa vidéo de présentation en cliquant sur ce lien ou en visitant leur site https://www.labulle-orleans.fr/ ou leurs réseaux sociaux, Facebook ou Instagram

La bulle sera au 13 ter rue du Fbg Saint Jean à Orléans.



Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com