Première victoire pour l’OLB

Deux après avoir quitté l’élite, les supporters de l’Orléans Loiret Basket ont fêté les retrouvailles avec la Jeep Elite par un succès 88-87 dans un Palais des Sports plein pour l’occasion. Une chose est certaine, il ne fallait pas être cardiaque ce soir !

Résumé du match

QT1 (24-28)
Le public Orléanais aura dû être patient pour voir le premier panier (3-9) orléanais inscrit après plus de 2 minutes 30 de jeu par l’intermédiaire du Monsieur plus de cette équipe (Evans). Un léger retard à l’allumage rapidement comblé par un jeu séduisant et un ballon qui circule bien (15-15 à la 6′).
La fin du premier quart-temps tourne à l’avantage des visiteurs qui dominent outrageusement le secteur des rebonds (13 à 7). Une chose est certaine, si Orléans veut décrocher sa première victoire il faudra encaisser moins de 28 points car même si offensivement Orléans répond présent, ça pêche sur les phases défensives.

QT2 (47-39 / 23-11)
On assiste à un scénario similaire au premier quart-temps, les visiteurs prennent les devants mais cette fois le réveil Orléanais va être explosif avec une fin de second quart-temps en boulet de canon face à une équipe de Pau qui bafoue son basket avec pas moins de 7 interceptions Orléanaises. Orléans prend les commandes pour la première fois (38-37 à la 17′) grâce à une interception de Valinskas qui file attaquer le cercle et y poser son lay-up.
La tornade Orléanaise est en train de s’abattre sur les visiteurs et Curier y va de son 3 points (41-37). Les Orléanais sont irrésistibles et la salle pousse derrière eux (47-39 à la pause).

QT3 (71-62 / 24-23)
Le plus difficile débute maintenant, tenir et ne pas s’effondrer en fin de match comme ce fût le cas à Roanne. On le sait, si on retire 3-4 équipes du Championnat vraiment au dessus, chaque match sera une guerre ou le vainqueur sera celui qui aura montré le plus d’envie d’aller chercher la victoire.
Orléans maintient son adversaire à distance et l’avance acquise ne cesse de grandir (66-53 à la 17′) mais on le sait dans le basket tout peut aller très vite…
Jefferson continue de démontrer qu’il a bien le niveau Jeep Elite, le pistolero Orléanais y va de ses shoots longues distances qu’il aime tant (69-56).
3 échecs consécutifs offensivement et voilà que Pau pointe de nouveau le bout de son nez alors que l’on approche de la fin du troisième acte (69-62). 9 points d’avance et 10 minutes à tenir, avantage Orléans avant l’entame du dernier quart-temps.

QT4 (88-87 / 17-25)
L’importance de bien débuter ce dernier quart-temps pour ne pas relancer trop tôt les visiteurs. Jefferson l’a bien compris et c’est lui qui plante une nouvelle banderille (74-64 à la 32′). Pau montre un visage conquérant notamment au niveau du rebond et Germain Castano est obligé de poser un temps mort (74-71 à la 33′). Curier montre la voie à ses partenaires et obtient un superbe and one venu d’ailleurs (77-71).On sent que la pression monte dans les deux camps alors que le money-time s’approche, l’adresse fuit les Orléanais et Pau repasse devant (77-79) à 3 minutes 40 de la fin du match. Evans répond par deux lancers (79-79).
Mobley score à 3 points, Jefferson prend ses responsabilités et obtient la faute sur un shoot longue distance synonyme de 3 lancers… 3/3 (82-82). On se serait volontiers passé d’un scénario aussi fou pour cette première mais comme nous vous le disions chaque match sera une guerre avec à la fin un seul vainqueur. Curier met la salle debout en scorant à 3 points (85-82). Suivi d’une bâche en défense signée Evans, Orléans peut prendre une possession d’avance à moins d’une minute du terme et c’est chose faite mais avec seulement un lancer sur deux de Jefferson (86-82). 20 secondes et presque un ballon de match dans les mains des Orléanais, il se termine par un geste incompréhensible d’Evans qui commet la faute antisportive après avoir perdu le ballon et donne deux lancers et la possession. Cavaliere n’en marque qu’un (86-85) mais à 13 secondes ce sont les visiteurs qui se retrouvent avec l’action de la gagne entre leurs mains… Le scénario catastrophe tant redouté se produit devant nos yeux Mobley trouve la solution dans la raquette (86-87). Il reste 5 secondes aux Orléanais pour faire la différence… Jefferson en patron attaque le cercle et obtient la faute, il marque le premier puis le second (88-87). 2 secondes à tenir !!! La dernière action se termine en air ball et Orléans est délivré ! Mais qu’elle fût difficile à aller chercher cette victoire !

Cette victoire est précieuse et la saison est lancée ! Alors que l’on a eu peur de revivre le scénario catastrophe de Roanne, les Orléanais ont répondu présents avec l’aide d’un public qui aura servi de détonateur dans le money-time.

MVP : Brandon Jefferson avec 28 points, 4 passes, 1 interception et 1 rebond pour 24 d’évaluation.

Prochain match le 11 Octobre à 20h00 avec un déplacement sur le terrain de Bourg en Bresse.

Installe notre application

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Item added to cart.
0 items - 0,00