Zéro déchet : une orléanaise investie pour un monde meilleur

|

La planète va mal…on nous le dit, on le voit grâce aux vidéos qui circulent, on s’émeut des mammifères marins prisonniers de leurs liens plastiques, on s’en inquiète (le fameux « il y a plus de saisons! »), mais concrètement que fait-t-on ? Une orléanaise a décidé de passer à l’action en changeant ses comportements et en influençant ceux des autres ! Piao est allé à la rencontre de Justine Davasse, 30 ans. Portrait.

C’est une jeune fille souriante, son eco cup personnelle à la main qui nous retrouve au bar du 108 pour nous présenter son mouvement « Les mouvements zéro ». Depuis 3 ans, Justine, à l’initiative de ce projet, oeuvre pour partager les bonnes pratiques. Consultante et conférencière en zéro déchet, elle forme les gens à comprendre le déchet de la production au recyclage, et à adopter des comportements eco-responsables afin d’agir dans le sens de la protection de l’environnement.

Zéro déchet : une orléanaise investie pour un monde meilleur 1
Avec Greta Thunberg à Stockholm – Image Roger Turesson DN site les mouvementszero.com
Justine a passé 6 mois a la rencontre des acteurs du ZD

La prise de conscience

En 2012, Justine s’installe sur Orléans pour y débuter ses études en Sciences du langage. Le respect de l’environnement, elle en entend parler comme nous tous, mais cela ne fait pas réellement partie de son quotidien. Elle trie ses emballages mais utilise du plastique à usage unique (gobelets, couverts plastiques … ), elle n’utilise plus de sopalin mais ça lui arrive de cracher ses chewing gum au sol…Peut-être vous reconnaissez-vous là-dedans !?
En 2014, départ un an en Finlande dans le cadre d’un projet ERASMUS : ce sera un véritable électrochoc pour elle ! Le déclencheur ? Nos habitudes !
« Dans la cuisine de ma résidence étudiante étrangère, une seule grosse poubelle accueillait tous les déchets des quelques 200 habitants alors qu’en parallèle de cela, mes amies finlandaises elles, triaient 8 à 9 catégories de déchets ! ». Un énorme contraste entre le mode de vie scandinave très proche de la nature, avec une proximité permanente magnifique (les lacs, les bains …) et le retour à son hébergement où régnaient les habitudes des expatriés…

« Dans notre lieu de vie commun s’entassaient tout un tas d’objets usuels quotidiens, laissés par les étudiants partis (cotons tiges, stylos, chaussures , shampoing, draps, meubles…). Un jour, une note externe a annoncé que tout ceci allait être jeté, avec pour finalité l’incinérateur (le pays incinère 97% de ses déchets, non recyclés) ». Ça a été alors un gros choc pour Justine, désarmée et en colère devant ces objets et denrées gaspillées alors que des personnes ont faim, ou en ont besoin quelque part !!
Ce qui l’aurait juste agacée quelques années plus tôt s’est transformé – via l’influence de la notion de proactivité très présente dans la démarche – en ACTION. « Je veux faire partie de la solution » devient alors son leitmotiv ! S’en suit un gros travail de tri, et à l’aide de ses amies et d’une association locale, une deuxième vie est redonnée à tous ses objets !
Ce sera le début de son combat…

Le début du combat :
« Faire partie de la solution, pas du problème »

A son retour en France, ces actions résonnent en elle. Avoir sauvé des centaines de kilos de déchets qui auraient été brûlés, en leur redonnant une deuxième vie auprès de quelqu’un qui en a besoin : allier protection de l’environnement et aide sociale. Indissociable !
Très vite, elle modifie son espace de vie en ayant une démarche « zéro plastique » en éliminant tout les contacts plastique alimentaire (pochette en tissu, boite en verre ou inox) et cosmétique (le fait maison prend place sur ses étagères) et intensifie d’autres pratiques (anti huile de palme, anti perturbateurs endocriniens…)
Suite à la fabrique de son 1er lombricomposteur (ndlr : pour en adopter rien de plus simple cf lien à la fin de l’article), elle commence à collecter ses déchets mois par mois dans une pochette pour observer l’évolution de cette transition, action qu’elle partage sur ses réseaux sociaux en parallèle d’une émission hebdomadaire sur Radio campus. Ce mouvement grandit alors, suite aux internautes devenant très demandeurs de conseils pour changer et en DIY ( do it yourself ) , à la presse qui la fait connaitre et d’ateliers pratiques très suivis lors des « Nuits debout » orléanaises au printemps 2016.

Zéro déchet : une orléanaise investie pour un monde meilleur 2
Le poids de sa poubelle d’un an : 780 gr !

Ses actions : informer , donner la parole à ceux qui agissent.

Justine a développé ingénieusement sa diffusion, on la retrouve partout !

  • Le site internet des mouvements zéro est une petite merveille d’informations !! : https://lesmouvementszero.com/
  • L’ émission de radio sur Radio Campus 88,3 fm le lundi de 17h à 18h
  • La chaine Soundcloud : https://soundcloud.com/les-mouvements-zero
  • Les podcasts (ils ont pour objectif de rencontrer celles et ceux qui œuvrent pour la construction d’un monde meilleur et de leur donner la parole) https://lesmouvementszero.com/podcast/consommation-alternative/
  • Les ateliers DIY : Justine anime des ateliers pratiques au magasin l’Eco Bocal tous les mardis. Ouverts à tous, sous inscription.
  • Conférences / tables rondes / débat : pour les associations ou entreprises , Justine intervient sur le zéro déchet, la transition, l’implication associative et citoyenne.
  • Accompagnement personnel ou des familles : il n’est pas simple de savoir par où commencer quelques fois, Justine intervient alors à domicile pour voir les habitudes de vie de la famille et propose des solutions concrètes et un accompagnement.
  • INSTAGRAM : https://www.instagram.com/les_mouvements_zero/
  • FACEBOOK : https://www.facebook.com/lesmouvementszero

Des conseils pour commencer ?

« Utiliser la règle des 5 R : Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler, Revendiquer  » ! Explications.

  • REFUSER

Ça commence par savoir dire non… Non aux échantillons qu’on vous donne dans les magasins, non aux pochettes plastiques (avoir ses propres sacs en toile ou tote bag dans son sac à main), non aux bouteilles plastiques quand on part en balade (la gourde écolo est facile à utiliser, de tout format)
Buvez l’eau du robinet (en utilisant un filtre à eau, charbon actif etc), « Arrêtons de cautionner la privatisation du vivant ! L’eau appartient à tous et nous l’achetons juste dans un contenant ça n’a aucun sens !  »
Choisir une banque coopérative où l’usager décide de l’utilisation de son argent ! Asso environnementales, locales…le choix est grand !

  • REDUIRE

Apprendre à réutiliser ce qu’on a déjà chez soi pour faire ses courses, ne pas racheter tout neuf même pour sa transition. Des pots de confitures en verre, de légumes feront très bien l’affaire, vous pouvez aussi retrouver des bocaux chez vos grands parents.
Penser à rester SAFE. En plus de faire du bien à la planète on se fait du bien à soi ! En évitant le contact des aliments avec le plastique on stop l’exposition à des substances nocives. L’inox, le verre, le céramique, le bois naturel non traité remplaceront avec bonheur votre bon vieux Tupperware pour le transport et la conservation. Ils occuperont une place de choix parmi vos ustensiles de cuisine.

  • REUTILISER

L’objectif est d’arrêter de consommer neuf en achetant de 2nde main ou en réparant ! Electroménager, équipement maison, vêtements… la couturière du coin se fera un plaisir de réparer vos vêtements et vous soutiendrez en prime le travail des artisans locaux 😉 Ou pour ceux qui aiment le changement, de nombreuses friperies ont ouverts leurs portes sur Orléans.
Acheter neuf a de gros impacts néfastes lors de la production (matière 1ere, exploitation des sols, pollution, exploitation humaine…) et lors du transport.
Mutualiser les objets est une façon efficace de réduire ses achats et ses consommations : faire des voitures à plusieurs, prêter/emprunter son matériel au voisinage, etc…Cela permet aussi de se recentrer sur l’humain et ça ça fait du bien à l’ère de l’hyperconnexion et du virtuel !

  • RECYCLER

Il est important de suivre les consignes de tri ! On pense quelque fois bien faire, or on bloque complètement le cheminement avec des emballages mal orientés ! Identifier son déchet et l’acheminer correctement.
Les mairies sont capables de vous répondre.
Pour Orléans voici un petit guide :
http://www.orleans-metropole.fr/fileadmin/orleans/MEDIA/document/environnement/gestion_dechets/guide_dechets.pdff

  • REVENDIQUER

Le plus gros impact est celui que nous aurons via les politiques et industriels. Nous avons besoin d’eux pour arrêter le problème à sa source. Pour cela, l’union fait la force et notre engagement citoyen au travers d’associations pour porter notre parole et nos action est indispensable.

Engagez vous ! Votez ! Parlez en autour de vous !

Dans l’orléanais …

Infos déchets :
http://www.orleans-metropole.fr/1378/reductions-des-dechets.htm
Demander un lombricomposteur : http://www.orleans-metropole.fr/351-6346/fiche/jadopte-un-composteur.htm
——– > C’est la semaine du compostage on en profite !
http://www.orleans-metropole.fr/fileadmin/orleans/MEDIA/document/environnement/gestion_dechets/guide-compostage.pdf

Zéro déchet : une orléanaise investie pour un monde meilleur 5

Faire ses courses en vrac :
L’éco bocal : https://www.lecobocal.fr/ 8 places Gambetta
Day by Day Place de la république
Le vrac d’Etik et Bio
Les halles Châtelet
Les marchés orléanais – Place République le mercredi après midi
-Place Martroi le vendredi après midi
-Quai du roi le samedi matin
-Quartier Madeleine le dimanche matin …

Réutiliser :
La Ressourcerie pour réparer : https://laressourceaaa.fr/
Friperies pour acheter d’occasion :
Loup’Ange à l’élégance 8 rue Jeanne d’arc : https://www.facebook.com/LoupAngeAlElegance/
Des habits et moi 4 rue du Cheval rouge https://www.facebook.com/LaboutiquesolidaireduTremplin/
Boutique Casuale 11 rue d’Illiers
Apprendre à réparer ses vêtement : l’ Atelier Royale couture https://www.facebook.com/atelieroyalcouture/
Achat de livres d’occasion au marché du vendredi soir Place Martroi ou Application BIBLIOTROC
Application SMILE pour recenser et mettre en commun dans le voisinage.
Application VINTED pour vendre/ acheter des vêtements déja utilisés à bas prix.


Pages facebook locales :
https://www.facebook.com/zerodechetorleans/
https://www.facebook.com/groups/Nopoubelles/
partage d’experiences et motivation 🙂

Zéro déchet : une orléanaise investie pour un monde meilleur 6
Street art , Roads festival 6 avril 2019 place du Martroi

1 réflexion au sujet de “Zéro déchet : une orléanaise investie pour un monde meilleur”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Item added to cart.
0 items - 0,00