MusiquecultureCultureFestivals

Alex L-B sort son premier album

Alex LB, l’artiste hilairois ne chôme pas en ce moment : Il vient de boucler son 1er EP (extended play) de 6 titres, qui sort ce 29 Janvier, déjà plein de projets pour la suite.

Avril 2020, le concert « depuis vos fenêtres » pendant le 1er confinement ouvre avec plus de 20000 vues le bal d’une carrière musicale qui décolle : un mois plus tard, Alexandre décide d’écrire sa propre musique, après un premier concert suivi par le public et les médias lors de la fête de la musique 2020. Le prolongement logique d’une passion née il y a de longues années.

Tu joues et chantes depuis longtemps : comment l’envie de créer ses propres morceaux est-elle née petit à petit ?

Je fais de la musique depuis tout petit. Je joue principalement de la guitare mais aussi de la batterie et quelques notions avec d’autres instruments. Le chant est venu un peu plus tard, vers l’adolescence, et j’ai commencé à faire quelques concours mais sans prétention. J’ai gagné plusieurs concours de karaoké, terminé 3ème du radio crochet d’Orléans et fait pas mal de concerts avec mon groupe de l’époque, où nous faisions quasiment que des reprises. Je voulais créer mes propres morceaux pour parler de ma vie, mon expérience et ce que j’ai pu voir autour de moi.

6 chansons ont été produites pour la sortie de ton premier disque. Peux tu nous les présenter ?

La vie est la première et j’en ai tourné le clip sur Orléans. Elles forment une histoire où le personnage oscille entre les bons moments et des doutes, des difficultés.

Alex L-B sort son premier album 2
Concert live au bord du Loiret

Quel fil directeur les relie?

L’EP commence par expliquer que « la vie est dure » mais qu’il faut essayer au maximum de voir les bons côtés et que nos expériences nous font grandir. Les autres chansons tournent autour de ce sujet : les bons moments, les rencontres, les difficultés, la solitude lorsque l’on se trouve face aux problèmes… pour finir par la chanson I’ll Find A song où l’on rencontre quelqu’un et que l’on ose pas dévoiler entièrement ses sentiments. Cette dernière chanson tien d’ailleurs son titre d’un de mes tatouages qui dit  i can’t explain, but i’ll find a song that can…Dans toutes mes chansons chacun peut se retrouver puisqu’on peut associer les paroles soit à une relation amoureuse, amicale, professionnelle, ou encore familiale.

Comment procèdes-tu pour écrire ?

J’écris très vite, que ce soit les paroles ou la musique. Je pense que j’accumule les sentiments et les ressentis et au bout d’un moment il faut que ca sorte, ce que je fais à travers la musique.

Pour produire 6 titres, il faut passer par beaucoup de recherches : Y a t-il des thèmes, des textes mis de côté, que tu reprendras plus tard ?

J’ai une vingtaine de chansons à l’heure actuelle. Le projet est de réaliser 3 EP successifs, toujours dans la même dynamique puisque mes autres titres sont la continuité de cette histoire que je raconte.

La production d’un album est une longue aventure passionnante mais éreintante comment se passent les contacts avec les musiciens qui t’ont accompagné ?

Les contacts se sont faits très rapidement grâce aux réseaux sociaux. J’ai eu la chance de pouvoir travailler avec de vrais professionnels qui ont su être extrêmement disponibles et investis dans le projet. Je suis donc très fier d’avoir réalisé ce projet avec eux et je tiens d’ailleurs à les remercier :

  • Pierre-Etienne Michelin à la batterie , qui est le batteur de Michael Jones, Jennifer, Shy’m entre autres
  • David Hazak à la basse qui est un excellent bassiste de la région orléanaise et a une très grande expérience de la scène et de la musique
  • Julien Desjardin pour la partie enregistrement grâce a son studio « Marmelade production »

Comment as-tu du arranger tes premières compositions ? Quels partis pris, quel compromis as-tu du accepter ?

Les arrangements n’ont pas été si compliqués, ils semblaient même évidents au fur et à mesure que le projet avançait. Cela s’est fait naturellement et les titres ont très vite trouvé leur place dans cette ambiance entre pop, rock, electro…

Alex L-B sort son premier album 3
Un logo pour les rassembler tous Photo : Elisa Torres

Ton parcours a beaucoup de sens, et il est devenu concret quand tu as du toi-même financer ton premier album, ce qui t’amène vers d’autres projets.

Je n’ai pas voulu faire de financement participatif pour ce premier EP, je voulais me construire seul mais surtout me prouver que j’en étais capable. Cela revient assez cher, mais maintenant qu’il est terminé c’est une telle fierté que l’argent ne compte plus réellement, même si j’espère réussir à en vendre le maximum.

L’Ep sera vendu 10€ et à chaque vente je reverserai 3€ pour un projet avec les enfants d’école élémentaire. L’idée est de créer une comédie musicale en association avec l’équipe pédagogique d’une école : pour la première année, ce sera à St hilaire st Mesmin bien sûr ! Il faudra une année scolaire pour préparer le projet avec les élèves pour une représentation en juin au théâtre d’Orléans, si j’arrive à avoir les accords. Pour l’instant le projet est bien avancé, les différents intervenants sont identifiés, les diverses réunions avec les élus de la commune ont bien abouties et l’école a hâte que le projet se lance. Covid oblige, cela concernera l’année scolaire 2022/2023 pour une représentation en juin 2023, ce qui laisse le temps de préparer quelque chose de formidable ! Si cela fonctionne, je souhaiterai le reconduire chaque année pour en faire bénéficier les différentes écoles de la région.

La promotion est importante pour se lancer, sur les réseaux et les médias. Comment as-tu procédé ?

J’ai passé beaucoup de temps sur les réseaux sociaux, il faut préparer la communication et montrer au maximum que je suis professionnel. L’avantage de ce nouveau monde numérique est que les personnes qui nous soutiennent peuvent également partager autour d’elle et créer un effet boule de neige.

Concernant les médias, il faut beaucoup de temps et de patience car on n’a pas forcément de réponses à tous les mails mais il ne faut rien lâcher : je serai d’ailleurs sur la TNT le vendredi 12 mars pour présenter l’EP sur IDF1 de 17 à 18h en direct et sur diverses radios également dont RCF Loiret, radio vag ou encore France bleu Orléans.

Tu planifies une série de concerts et une tournée : peux-tu nous les présenter ?

Je prépare une tournée de 30 dates dans toute la France qui débutera en mars 2021. L’idée est de jouer dans la rue pour être au maximum au contact du public et ainsi pouvoir me faire connaître et faire connaître ma musique, mes textes, mes chansons.

La première date sera le samedi 13 et dimanche 14 mars où vous pourrez me retrouver, suite à l’accord de la mairie, à Orléans entre la place du Martroi et les quais de Loire.

Repères ALEX L-B

Afficher plus

Romaric Jouan

Ancien directeur de gougueule, je suis arrivé à Orléans en même temps qu'Iron Man lors de son passage lors des fêtes johanniques de 2000. J'en ai profité pour faire des études d'Histoire, trop longues sûrement, avant de présenter une émission de ciné, où Hulk est venu deux fois chroniquer, un mec globalement sympa entre ses crises d'angoisse. Dans le civil je suis passé de l'éducation nationale à un autre boulot... Lequel?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com