cultureCinéma

Sur le tournage de « la malédiction des Dunois »

Voilà quelques semaines déjà qu’un tournage a débuté dans l’Orléanais, entre Orléans et Beaugency : « la malédiction des Dunois » Piao a pu passer dans leurs studios.

« On est dans un long métrage et c’est une comédie policière » selon Patrice Blanchard, scénariste et porteur du projet, entre deux prises à la fabrique Opéra d’Orléans. Transformée pour 8 jours en Gendarmerie plus vraie que nature, au point où votre serviteur a même eu peur de se faire verbaliser par trois gendarmes en tenues, présents sur le site et faute d’avoir ajusté son masque à temps ! 🙂 Et on s’y croirait en effet, si les caméras et une équipe technique très impliquée ne rythmaient pas une intense journée de travail : il y a beaucoup à tourner, le projet est ambitieux.

Sur le tournage de "la malédiction des Dunois" 2
Un vrai esprit chapelle

« Tout commence à Beaugency, sous le clocher St Firmin, où on découvre un cadavre. Une équipe de gendarmerie va être déléguée pour mener l’enquête et tout doucement, ils vont se rendre compte que l’histoire remonte au 15ème siècle » témoigne Patrice Blanchard. Le cadre est posé, un polar qui s’ancre dans un territoire et un cadre régional pour lequel les caméras des grands studios n’ont pas souvent été convoquées dans le cinéma français. « Moi je suis de Beaugency, je voulais faire un film qui se base sur l’Histoire de la ville, je me suis basé sur la chanson Orléans Beaugency, Notre dame de Cléry et j’ai écrit un scénario autour de cela ». Ce carillon de Vendôme patrimonial insuffle donc son esprit à un film qui parcourt des lieux clés bien connus de l’Orléanais. Dernier en date : la glacière de Beaugency.

Sur le tournage de "la malédiction des Dunois" 3
Ca me fait penser à un autre film, mais lequel?

Tourné à Orléans, Vendôme et Cléry, en passant par Meung sur Loire, le cluedo historico-policier promet beaucoup et a su séduire les collectivités locales, les Mairies de Beaugency et de Cléry st André mais également la région, autour d’une réelle défense du patrimoine local. « On a pas mal de soutiens, même si on n’arrive pas à boucler entièrement le budget mais bon on va y arriver peu à peu » Une cagnotte existe sur le site hello asso, pour aider la troupe réunie autour de ce film dont on a pu percevoir l’humour et l’irréverescence, le temps de quelques prises. Les vannes et les calembours fusent, dans une ambiance bon enfant. Pour Alex Ramos, qui incarne le rôle principal, jouer avec l’humour dans des scripts marqués par une série de meurtres est tout à fait naturel : « on pousse les situations pour sortir tout le comique qu’on peut, ce qu’il faut savoir, c’est que les gens qui côtoient la mort apprennent à relativiser la mort et en rire parfois. Nos influences sont celles de Simon Pegg, que j’aime beaucoup, mais on est aussi beaucoup dans des influences françaises »

Sur le tournage de "la malédiction des Dunois" 4
Tous les personnages portent des noms sortis des films de Louis de Funès. Vous le retrouvez celui-là?

En terme de production, l’originalité est elle présente dans la mixité des équipes. En compagnie de l’équipe technique et des comédiens professionnels, on retrouve au casting des comédiens jouant leurs propres rôles. Pour Patrice Blanchard c’est important « en rôles secondaires, j’ai écrit une version interactive : des commerçants de Beaugency, le boucher, le boulanger vont se retrouver dans des situations un peu cocasses. C’est ça qui fait l’originalité. Le spectateur de Beaugency, quand il va voir son boucher, il va devenir la vedette de la ville !  »

Le teaser du film

En attendant de le voir sur nos écrans, PIAO suivra ce projet avec intérêt et plaisir, en remerciant au passage l’équipe du film pour son accueil.

La cagnotte pour soutenir le film : https://www.helloasso.com/associations/3%20cats%20films/collectes/la-malediction-des-dunois

La page facebook du projet : https://www.facebook.com/La-Mal%C3%A9diction-des-Dunois-Le-Film-236980871003501

Afficher plus

Romaric Jouan

Ancien directeur de gougueule, je suis arrivé à Orléans en même temps qu'Iron Man lors de son passage lors des fêtes johanniques de 2000. J'en ai profité pour faire des études d'Histoire, trop longues sûrement, avant de présenter une émission de ciné, où Hulk est venu deux fois chroniquer, un mec globalement sympa entre ses crises d'angoisse. Dans le civil je suis passé de l'éducation nationale à un autre boulot... Lequel?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com