ActualitésCoronavirus

Des actions en région contre la précarité et l’isolement étudiants : un Tours-Orléans.

Les images des longues files d’attente d’étudiants à Paris attendant leur aide alimentaire ont saisi l’opinion il y a quelques jours. En région et à Orléans, des initiatives ont pris forme ces dernières semaines, pour les aider au quotidien. On passe de Tours à Orléans, soit de Piat à Piao.

Ils sont 6 étudiants* en 2ème année du DUT techniques de commercialisation, à Tours, a avoir mis en place et construit ce projet de « mieux vivre ensemble », à l’initiative de leurs enseignantes Véronique Plichon et Anne Chareille. Ils ont eu carte blanche, pour organiser leurs actions, rapidement, afin d’aider au mieux les étudiants dans leurs difficultés du quotidien, autour de deux axes : la lutte contre la solitude, génératrice d’anxiété et le combat contre le décrochage.

Derrière ces piliers, dans l’ombre, les actions ciblées se multiplient : organiser une entraide entre les étudiants, transmettre des conseils, des messages, organiser des réunions en ligne pour écouter et intégrer des 1ère année souvent dépassés et perdus dans le contexte de la crise sanitaire. Cela passe par des cafés virtuels et des séances de Yoga à plusieurs dizaines de personnes, des ateliers cuisine, un film à regarder entre potes. Le système de parrainage mis en place permet aussi d’organiser des séances de soutien réalisées par les seconde années, sous la supervision de leurs enseignants. Avant le covid on le voyait comme une grande notion abstraire, mais le lien social est ainsi sorti des ouvrages de sociologie pour se matérialiser dans le quotidien de tous les français, de confinement en reconfinement.

Des actions en région contre la précarité et l'isolement étudiants : un Tours-Orléans. 2
John Schnobrich @johnschno

A l’avenir, Lou et Johdy* nous confient qu’elles cherchent à communiquer sur leurs actions autant pour inspirer les autres que pour les afficher : oui, on peut utiliser les outils numériques et les réseaux sociaux bien mieux que des influenceurs désoeuvrés, en se serrant les coudes avec bienveillance et efficacité.

A Orléans, les dispositifs se multiplient pour les soutenir : 400 étudiants attendaient le 30 janvier des colis alimentaires sur le campus. Dans l’agglo, la commune de St Jean de la Ruelle a crée en Janvier une bourse de 100 euros pour les étudiants de moins de 26 ans domiciliés dans la commune. Saran, Olivet, Orléans : entre aide financière et/ou alimentaire, le panel d’actions des collectivités locales est large pour répondre à une détresse estudiantine très profonde, en complément des plateformes et des projets d’entraide.

*Les 6 étudiants : Alix Jubault, Lou-Marie Lemaitre, Louise Locher, Johdy Noslen, Maxime Supiot, Lou Triffault

Afficher plus

Romaric Jouan

Ancien directeur de gougueule, je suis arrivé à Orléans en même temps qu'Iron Man lors de son passage lors des fêtes johanniques de 2000. J'en ai profité pour faire des études d'Histoire, trop longues sûrement, avant de présenter une émission de ciné, où Hulk est venu deux fois chroniquer, un mec globalement sympa entre ses crises d'angoisse. Dans le civil je suis passé de l'éducation nationale à un autre boulot... Lequel?

Articles similaires

Un commentaire

  1. Oui les etudiants sont precaires, surtout ceux sans bourses car leur filiere n y donne pas droit
    Pas d aide financieres car etude hors region…..
    Un sac de noeux les aides
    Il faudrait que toute les filieres donnent droits a bourses en fonctions des revenus des parents
    Car faut reussir a payer les loyers

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com