Loisirs

Les Fleurs Noires : arts et tatouages

En janvier 2020, Charlotte et Vincent ouvraient leur salon de tatouages/piercing en plein coeur d’Orléans. Inspirés, créatifs et passionnés, ils ont voulu faire de leur cocon un lieu à part où l’art est omniprésent.

Charlotte, la tatoueuse

Attirée depuis son adolescence par le dessin et le monde du tatouage, il aura fallu attendre quelques années pour que Charlotte concrétise son rêve. Si elle a d’abord étudié la bijouterie, c’est en recevant une machine à tatouer qu’elle s’est exercée pour très vite commencer à travailler sur de la peau humaine.

Formée dans des salons de la ville de Bourges, elle voulait vraiment définir son style qu’elle caractérise aujourd’hui de « floral et ornemental« . Elle ne s’exprime qu’en noir et blanc pour réaliser les plus beaux projets qu’elle construit en collaboration avec le client. Il explique et suggère; elle élabore et propose le dessin final.

Vincent, le pierceur

Tout comme Charlotte, il a démarré son activité il y a 3 ans. Très attaché aux règles d’hygiène il fait preuve d’une grande rigueur dans son travail. Sur le plan esthétique, il aime pratiquer le piercing avec des pièces discrètes. Les petits bijoux sont la tendance du moment.

C’est donc en binôme qu’ils gèrent ce beau salon. Ils accueillent les clients pour monter avec eux un véritable projet et ne manquent pas de prendre de leurs nouvelles une fois la réalisation terminée.

Le salon

Au salon Les Fleurs Noires, il n’y a pas que l’accueil qui est de qualité, la décoration l’est tout autant. À peine la porte d’entrée franchie, on se croirait entrer dans un boudoir anglais chic et raffiné. Les couleurs vertes, noires, dorées et la musique de fond « jazzy » donnent tout de suite le ton.

Charlotte précise « je voulais enlever cette image rock’n roll que l’on a parfois des salons de tatouages. Je voulais un lieu féminin et élégant ».

L’art

De par leur métier, Charlotte et Vincent sont de véritables passionnés d’art. En ouvrant leur salon ils ont voulu dédier un espace où « l’art se partage », un endroit où l’univers du tatouage/piercing rencontre celui de sculpteurs, peintres, plasticiens… puisqu’ils exposent des oeuvres visibles pendant plusieurs semaines aux heures d’ouverture du salon (visite libre).

Le « jouet » est le thème des deux artistes exposés actuellement jusqu’au 12 décembre 2020. Tout d’abord, Paulina Aubey, artiste LegoPop qui réalise des portraits très réalistes en utilisant uniquement les briques de la célèbre marque. Ensuite, Christian Auger, peintre et sculpteur, qui avec des voiturettes composent des sculptures atypiques. C’est originale, atypique et bluffant, on adore.

La prochaine exposition qui débutera en février 2021 traitera de la photographie dans le monde du tatouage. Nous avons hâte de découvrir.

Liens utiles

Crédit photo : Anne Bardas Photographe

Afficher plus

Anne

"Une photographie, c'est un fragment de temps qui ne reviendra pas" (Martine Franck). Photographer, fitness girl, fashion addict, positive mind philosophy, half french / half spanish.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page