ActualitésCoronavirus

Emmanuel Macron s’est exprimé, ce soir, à la télévision. Voilà ce qu’il faut en retenir

Covid-19, déconfinement, relance économique, unité nationale, le président a balayé de nombreux sujets, ce soir, lors d’une allocution télévisée, la quatrième depuis le début de la crise sanitaire, d’une vingtaine de minutes pour « tourner la page du premier acte et dessiner la carte d’un nouveau chemin« 

Annoncé en milieu de semaine, le discours du président était attendu comme on attend un soulagement après une épreuve. Emmanuel Macron est donc allé à l’essentiel, dès le début de son discours, annonçant qu’à l’exception de Mayotte et de la Guyane, toute la France, passera en zone verte, dès demain, ce qui avance d’une semaine, la date prévue, puisque le prochain point étape devait être le 22 juin prochain.
Ce passage en zone verte scelle donc la réouverture des bars et restaurants en Ile de France, une mesure attendue avec impatience par une profession sinistrée et impactée par la crise.

Emmanuel Macron s'est exprimé, ce soir, à la télévision. Voilà ce qu'il faut en retenir 2
Emmanuel Macron s’est adressé durant vingt minutes, à la Nation.

Côté scolaire, « les crèches, les écoles, les collèges accueilleront, à partir du 22 juin, tous les élèves de manière obligatoire et selon les règles de présence normale » a ainsi précisé le chef de l’Etat. Une déclaration qui pose d’hors et déjà question, à nombre de parents d’élèves qui, parfois ne comprenne pas cette position. « On va envoyer nos enfants pour deux semaines de classe sans que l’on en sache plus. Pourquoi faire ?« , s’interroge ainsi, Sylvie, mère de 3 enfants.
Côté famille, les visites en Ehpad devront désormais être autorisées.

Pas de hausse d’impôts

En ce qui concerne le fonctionnement de la machine étatique, Emmanuel Macron a confirmé la tenue du second tour des Municipales le 28 juin, alors que la campagne officielle ouvre demain.
Il a précisé également qu’il n’y aurait pas de hausse d’impôts pour financer les « 500 milliards d’euros » qui ont été dépensés lors de la crise de la Covid. Pour le président de la République, il convient comme « première priorité, de reconstruire une économie forte, écologique, souveraine et solidaire« . Et d’annoncer une volonté de décentraliser en ouvrant « une page nouvelle« .

Dès demain « il sera possible de se déplacer entre les pays européens » et à partir du 1er juillet dans les pays hors Europe qui ont contrôlé l’épidémie.

Emmanuel Macron a également évoqué les tensions liées aux violences policières donnant lieu à des manifestations dans le pays. « Les policiers et les gendarmes méritent le soutien de la puissance publique et la reconnaissance de la Nation« , a insisté le président, qui a eu quelques mots sur les discriminations mises en lumière par l’actualité, mais aucun, ni sur Georges Floyd, ni sur l’actualité brûlante liée au manifestation de soutien à la famille Traoré. . « Nous sommes une nation où chacun, quelles que soient ses origines et sa religion doit trouver sa place. (…) Nous serons intraitables face au racisme et à l’antisémitisme, et de nouvelles mesures fortes pour l’égalité des chances seront prises« , a-t-il promis, sans préciser de quelles mesures il s’agirait.

Pour conclure, Emmanuel Macron a donné rendez-vous aux français en juillet. Pour annoncer un probable remaniement ministériel et donner les nouvelles mesures concernant la crise du coronavirus.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer