BlogCoronavirus

Suspendre le temps avec les Haïkus

Etre confiné, mis sur pause, contraint à freiner ses consommations, ses interactions. Et si c’était le moment pour reprendre le temps de voir, d’écouter, ressentir ?
Se reconnecter à l’essentiel ? Nous vous présentons Le HAÏKU.
Pour accueillir ce temps suspendu.

Suspendre le temps avec les Haïkus 2
Le Printemps extrait de « Anthologie, Haïkus », Roger Munier

Le Haïku

Le haïku est un court poème extrêmement bref en trois vers de 5/7/5 syllabes, issu d’un poème lui-même déjà bref, le tanka, de 31 syllabes, réparties en deux versets du 5/7/5 et 7/7 syllabes, dont on ne conserva que le premier. Il est calligraphié traditionnellement sur une seule ligne verticale, au Japon, ou sur trois lignes, dans son adaptation francophone. 

Le haïku est par essence plus qu’un poème. Sa pratique, écriture et lecture, est en elle-même un exercice spirituel. Permettre de célébrer « l’évanescence des choses » : observer, se reconnecter aux choses simples…
On trouve cette note (1) qui vous éclairera : « Un haïku ne se contente pas de décrire les choses, il nécessite le détachement de l’auteur. Il traduit le plus souvent une sensation. Il est comme une sorte d’instantané. Cela traduit une émotion, un sentiment passager, le haïku ne se travaille pas, il est rapide et concis. Il n’exclut cependant pas l’humour, les figures de style, mais tout cela doit être utilisé avec parcimonie. Il doit pouvoir se lire en une seule respiration et de préférence à voix haute. Il incite à la réflexion. Il est préférable de le lire deux fois afin d’en saisir complètement le sens et la subtilité. C’est au lecteur qu’il revient de se créer sa propre image. Ainsi, le haïku ne doit pas décrire mais évoquer »

Suspendre le temps avec les Haïkus 3
Le Printemps extrait de « Anthologie, Haïkus », Roger Munier

Comment procéder ?

Observer ce qu’on ressent ( rire, tristesse, mélancolie, joie…) et noter une phrase toute simple. Ecrire la phrase puis la transformer en 3 lignes 5/7/5 .
Écrire des haïkus, lire des haïkus, en échanger, peut être une ode à la beauté, à l’optimisme, au calme. Se reconnecter avec l’instant, avec la nature et y puiser une force, rassurante. Scander ses journées, ne pas tomber dans une journée informe. En tant de confinement, cela prend très vite du sens.

Pour aller plus loin

Suspendre le temps avec les Haïkus 4

Si vous avez envie de découvrir cet exercice et de vous y essayer, voici des ressources qui vous aideront .

Groupe facebook : « Un haïku par jour »
« Coucou du haiku »
📚 Livre  » Le coucou du Haïku » Paul Bergèse, édition RR .
💻 Page internet : https://www.association-francophone-de-haiku.com/definition-du-haiku/

(1) L’art du haïku, pour une philosophie de l’instant, textes de Vincent Brochard et Pascale Senk, collection l’esprit d’ouverture chez Belfond

Suspendre le temps avec les Haïkus 5
Tags
Afficher plus

Auré

Expatriée Orléanaise engagée dans la promotion du dynamisme culturel , sportif and co de cette chère ville ... Car quelques fois il suffit d'ouvrir un peu ses oreilles et ses yeux pour faire des infidélités agréables à son canapé :) - Accessoirement kiné débordée et débordante , addict -

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer