Blog

Festival de Loire 2019 : le bilan

Du 18 au 22 septembre 2019, avait lieu la 9ème édition du Festival de Loire. Monsieur Olivier Carré, Maire d’Orléans, président d’Orléans Métropole et Madame Martine Grivot , Adjointe au Maire en charge du Festival nous ont convié à la conférence de presse du bilan de cette édition.

Les remerciements

À l’heure de faire le bilan, tous deux ont d’abord tenu à remercier tous les acteurs qui ont fait de ce festival un événement familial et convivial. Qui plus est largement accompagné d’une météo clémente, excepté pour cette journée de clôture. Tous ont été salués : les membres de la Mairie et de la Métropole, les mariniers de plus en plus nombreux, les exposants, les restaurateurs responsables des guinguettes, les forces de police, de sécurité et de secours , les partenaires financiers.

La fréquentation

ll est très difficile d’évaluer combien de visiteurs ont fait le déplacement le long du fleuve, la Loire, mais il semblerait que ce chiffre avoisine les 700 000 personnes de l’édition de 2017. Au fil des jours, la fréquentation a largement augmenté, avec une montée en puissance dès le vendredi.

L’ambition des organisateurs était de faire parler de cet événement incontournable de notre territoire dans la France entière, et d’accroître sa reconnaissance à l’international. C’est pari gagné ! En effet, si des journalistes nationaux étaient présents ces derniers jours, on a aussi entendu parler d’Orléans au Brésil, au Liban, au Japon… L’accueil des délégations des villes jumelles y est aussi sûrement pour quelque chose. De l’Allemagne en passant par la Chine ou le Bénin, on entendait de nombreuses langues étrangères dans les rues de la cité johannique.

Les petits plus

Pour cette édition, il a été fait un gros effort concernant l’accès des personnes à mobilité réduite, avec notamment la possibilité de faire une balade sur la Loire sur un bateau pouvant accueillir des fauteuils roulants.

Le spectacle pyro-musical « So british » du samedi soir orchestré par Andréa Scarpato, champion du monde artificier, a été fortement salué pour sa qualité exceptionnelle.

Si la ville était animée, l’influence ne se concentrait pas uniquement sur les quais puisque les rues, les bars et restaurants grouillaient de monde jusqu’à la place du Martroi.

Les interrogations

Bien évidemment, la problématique du niveau de l’eau a été abordée. Lors du festival, il a été d’environ 80 cm, et Monsieur le Maire tient bien à préciser que ceci n’a eu quasi aucune incidence sur le déroulement des festivités. En effet, pas moins de 242 bateaux étaient sur l’eau (1ère année qu’il y en a autant). Seule une petite dizaine d’activités n’ont pas pu avoir lieu.

D’un point de vue environnemental, de gros efforts ont été apportés, tels que l’interdiction d’utiliser des pailles, le recyclage des huiles usagées, le tri des déchets…

Sur le plan économique, les organisateurs ont veillé à ce que le Festival de Loire, événement gratuit, reste accessible à tous en demandant aux restaurateurs d’appliquer des prix corrects. Le but étant de permettre à une famille de passer un agréable moment sans se ruiner.

On attend déjà la 10ème édition qui serait certainement du 15 au 19 septembre 2021. Chers lecteurs, à dans 2 ans !

Afficher plus

Anne

"Une photographie, c'est un fragment de temps qui ne reviendra pas" (Martine Franck). Photographer, fitness girl, fashion addict, positive mind philosophy, half french / half spanish.

Articles similaires

Un commentaire

  1. Venu exprès de Bruxelles pour retrouver Mon Orléans, j’ai trouvé Tout absolument Superbe !!
    Les bateaux, la gastronomie, les spectacles (particulièrement cet impressionnant groupe circasien. Bordelais ?) et ce feu d’artifice d’une rare beauté musico-visuelle
    Je ne veux pas vieillir, mais j’ai hâte d’être dans deux ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page