Blog

Retour sur Saison Sèche de Phia Ménard .

Piao s’est rendu hier à la Scène Nationale pour voir le dernier spectacle de Phia Ménard ( et sa compagnie Non Nova ) .

La venue de la dramaturge est devenue pour nous un rendez-vous annuel que nous ne manquons pas.
Saison sèche, pièce de l’eau co écrite avec Jean Luc Beaujault a été créée en juillet au festival d’Avignon . Dans cette nouvelle pièce Phia nous convie à un rituel mettant en scène 7 femmes à qui elle demande de détruire la maison du patriarche. Il est question de résistance et de lutte.
 » Elles subissent, elles se fédèrent, elles se soutiennent, elles se battent. De cette union à la chute, nous suivons le combat fait de gestes répétitifs, des cris, des douleurs et l’envie d’en finir avec l’assignation, la violence, les humiliations « . En effet il est question ici de pointer la complaisance collective face à la place de la femme dans la société, confrontée au patriarcat et au pouvoir oppressif de celui-ci .

On y voit des femmes soumises enfermées dans une prison qui les surveille, on voit ensuite ses femmes devenir guerrières, se battre contre les hommes ou les stéréotypes d’eux mêmes, pour enfin vaincre et se libérer. Il est question de corps, de danses, de travestissements, de cris, de souffles, de fluides. L’homme et son phallus, l’homme qui se pense tout puissant ici mis en scène , moqué, dérange et met mal à l’aise. On pourrait parler de clichés, d’exagération … mais au final chaque femme n’a t- elle pas une histoire mettant en scène un de ces Stupides à raconter ? Chaque femme n’a t’elle pas croisée un des ces regards, mots, attitude, insulte au cours de sa vie ?
 » Je te claque la chatte  » Phia nous adresse ces mots juste avant son spectacle, pour rendre compte d’une situation, concerner le public : femmes qui reçoivent et hommes qui donnent .

Comme à son habitude, on en prend plein la vue . La scénographie est incroyable ; elle emprisonne, elle étouffe, elle dégueule de fluides, explose sous la lutte violente . On en ressort bousculé, brutalisé .

Le message est passé.

Afficher plus

Aurélie

Expatriée Orléanaise engagée dans la promotion du dynamisme culturel , sportif and co de cette chère ville ... Car quelques fois il suffit d'ouvrir un peu ses oreilles et ses yeux pour faire des infidélités agréables à son canapé :) - Accessoirement kiné débordée et débordante , addict -

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page