culture

J’ai joué le touriste le temps d’un après-midi

Pour avoir une autre vision de  notre ville, j’ai tenté de me mettre dans la peau d’un touriste qui la découvrirait à pied. Pour immortaliser mon parcours je me suis doté d’un très basique réflex numérique Nikon D60 (10 Mpixels) avec deux objectifs : un 50mm et un 8 mm fixes. Pour un habitué comme moi des boîtiers usines à gaz hors de prix autant dire que  l’usage de ce type d’appareil renvoi véritablement aux fondamentaux de la photo. Il faut vraiment mettre à profit toute son expertise pour immortaliser des images notamment dans les lieux sombres sous peine d’avoir des photos imprécises et/ou  parasitées. Pour un motard c’est un peu comme passer d’une Yam R1 à un CB500  …  Je vous ai réalisé  un petit pèle-mêle des lieux que j’ai visité. Vous y reconnaîtrez le quartier Châtelet, St Pierre le Puellier, le quartier Bourgogne, l’hôtel Cabu et son musée archéologique, la Cathédrale Sainte-Croix, la place du Martroi, la maison de Jeanne d’Arc, le pont Georges V, le quai du fort Alleaume et enfin le cloître St Aignan.

Les points forts

Orléans est  une belle ville agréable, lumineuse, globalement propre et ou l’on se sent en sécurité. Les différentes personnes que j’ai pu croiser, que ce soit des passants ou à l’accueil des musées, m’ont toutes aimablement renseignées et aidées.

Quelques éléments à revoir de mon point de vue

J’ai trouvé assez désagréable la présence quasi permanente de voitures circulant dans les zones dites piétonnes, j’ai même du m’écarter afin d’éviter de me faire rouler dessus par un automobiliste qui faisiat fi de ma présence au milieu de la ruelle. Sympa le conducteur orléanais …

Les passages piétons qui s’ils sont esthétiques avec ce sigle « orléans aurelianis cenabum » les délimitant, ne sont pas forcément très explicites notamment dans la rue Jeanne d’Arc.

Autre chose, cela concerne un mystère de tarification entre les musées. J’ai cru comprendre que si j’achetais un ticket d’entrée  à celui d’archéologie, j’avais accès avec ce même titre au musée d’art contemporain et tarification réduite à la maison de Jeanne d’Arc.  A l’inverse, si j’achetais un ticket à la maison de Jeanne d’Arc, j’aurais accès au musée d’archéologie mais pas à celui d’art contemporain … Si j’achète un ticket au musée d’art contemporain, je n’ai visiblement droit à rien d’autre … Je n’ai pas perçu toutes les subtilités à ces mystères de la tarification

Enfin, je pense qu’il pourrait être judicieux de mettre quelques panneaux explicites (pas du genre de ceux que l.’on trouve avec un QR code à scanner avec son smartphone) qui permettraient aux touristes de se repérer dans la  ville tout en indiquant les lieux remarquable à proximité.  Par exemple, si je ne connaissais pas le point de vue, je ne serais jamais allé au milieu du pont Georges V pour immortaliser la perspective du quai Châtelet avec la Cathédrale en fond.

Je vous invite à réaliser à votre tour cette ‘expérience et à redécouvrir notre patrimoine au gré des détours de notre ville, cela vaut vraiment le coup !

J’arrête de vous ennuyer et vous laisse flâner sur mes clichés.


Amicalement DS45.

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page