Les fourmis colonisent le muséum d’Orléans

Le Muséum se transforme ! Dès 2020, un nouveau lieu ouvert à tous, nous accompagnera dans l’exploration des sciences et des grands enjeux scientifiques et environnementaux de notre société.

Exemple avec une fourmilière de 10 000 individus qui rejoindra, dès le mois d’octobre 2019, les collections du muséum, et intégrera le parcours de visite du futur MOBE dès son ouverture.

Bientôt installée au 4ème étage, une fourmilière toute en transparence abritera plus de 10 000 individus de l’espèce Messor Barbarus.

Cette fourmi granivore, dont le nom fait référence à son régime alimentaire (Messor signifie « moisson » en latin), collecte des graines qu’elle stocke ensuite dans des « greniers » qui se trouvent dans le nid. En malaxant ces graines, elle réalise une sorte de « Pain », dont l’odeur rappelle réellement le pain !

Cette fourmilière ne devrait pas manquer d’attirer les regards de tous les futurs visiteurs ! En effet, avoir une fourmilière au sein du Muséum permettra au public d’appréhender des notions complexes autour de la vie en société, les fourmis en étant le reflet.

Ces fourmis du Sud de la France sont peu exigeantes, mais les accueillir dès mi-octobre permettra de parfaire leurs conditions de vie future dans le parcours de visite, et ainsi de suivre leur évolution.

C’est un passionné nantais qui, devant se séparer de sa fourmilière, a fait le choix de la céder à un Muséum d’Histoire Naturelle. La société savante et amie du Muséum (SOMOS) a permis l’acquisition par le MOBE, de cette colonie et son nid à partir du 10 octobre prochain.

Crédit photo: Etienne Roba

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Item added to cart.
0 items - 0,00