On s'envole pour le Cocorico Electro ! 2

On s’envole pour le Cocorico Electro !

Après deux éditions très réussies, le château de La Ferté-Saint-Aubin accueille à nouveau le Cocorico Electro et un grand nombre d’artistes de la scène électronique française avec une grande nouveauté : le festival se déroulera sur deux jours !

On s'envole pour le Cocorico Electro ! 3
Un 14 juillet digne de ce nom !

D’autres nouveautés seront à découvrir cette année. Pour éviter de faire la queue à la buvette, le bracelet cashless est mis en place. Côté transports, un partenariat avec la Région Centre-Val de Loire pourrait voir le jour, avec des trains et des bus à 4 euros entre Orléans et La Ferté-Saint-Aubin. Des solutions de covoiturage seront également proposées pour les festivaliers. Pour les plus privilégiés, un perchoir VIP sera mis en place à 4 mètres de hauteur, pour mieux admirer les feux d’artifices du festival.

Pour ceux qui souhaitent dormir sur place, il y a la possibilité de crécher au Camping Le Cosson, avec petit déjeuner inclus le samedi matin.

Une autre belle nouveauté pour cette année : le village Coco. Dans cet espace installé en face du camping, en bordure du Cosson, les jeunes talents s’exprimeront aux platines sur une scène ouverte. Le public aura à disposition une buvette, des foodtrucks et du mobilier en bois.

On s'envole pour le Cocorico Electro ! 4
Sympa le line-up !

Un line-up complètement dingue a été conçu cette année par l’association l’Atelier, organisateur du festival, pour le plus grand plaisir des fans de musique électronique. Petite présentation des artistes :

The Avener

Avec sa deep house posée, le niçois est la tête d’affiche du festival. Sa spécialité ? Les reworks, pour rendre les chansons plus accessibles au dancefloor. La preuve avec son titre « Fade Out Lines« , qui l’a propulsé sur le devant de la scène, reprenant le titre de Phoebe Killdeer & The Short Straws. Il sort dans la foulée son premier album, « The Wanderings of the Avener », comprenant une multitude de hits comme « Castle In The Snow » ou « To Let Myself Go« . Son dernier tube est le rework de « Masters Of War » de Bob Dylan, une pure merveille qu’on a hâte d’entendre dans une ambiance chill du 14 juillet.


Fakear

Quel plaisir de se dire que Fakear sera sur la scène du Cocorico Electro avec ses pads ! Le normand va nous offrir son show avec ses MPC, et ses mélodies poétiques en live.


Møme

Il y a deux ans, Møme était venu à l’Astrolabe, avec samplers et guitare, à l’époque de son tube « Aloha ». Il revient dans la région avec son style deep house, quelques mois après la sortie de son EP « Møment II ».


Joachim Garraud

Le patron est de retour ! Pionnier de la scène techno française, Joachim Garraud revient après son apparition au Set Electro 2013. Armé de son keytar, il ne manquera pas de mettre l’ambiance avec ses sons tout droit sortis de l’espace.


Yuksek

Célèbre pour son tube « Tonight » (il y a déjà 10 ans !), Yuksek a connu un virage musicale pour un univers tourné vers le nu-disco. Un plaisir de le retrouver en DJ set sur la scène du Cocorico.


Jabberwocky

L’électro-pop du tube de 2013 « Photomaton » résonne encore dans nos oreilles. Les Jabberwocky seront également en DJ set.


Maeva carter

Dans un registre plus « big room », la DJ résidente de Fun Radio sera présente sur la scène du Cocorico.


RetroVision

La bonne surprise du line-up ! RetroVision est l’artiste qui monte dans le milieu EDM. Protégé de Don Diablo, il enchaîne les sorties sur le label Hexagon, et fait parti du Top 100 des producteurs les plus joués dans le monde. On a hâte de voir son talent lors de son DJ set !


Mozambo

Un univers deep-house / pop qui nous ira à ravir si le soleil sera là !


Holseek

La dernière signature du DJ de Fun Radio, Adrien Toma.

Partage cet article ⤵

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.