culture

[BASKET, Pro A, J3] : ASVEL 79-82 Orléans Loiret Basket

Pour cette troisième journée de Pro A, c’est une tâche difficile qui attendait les Orléanais en se déplaçant dans l’enceinte de l’Astroballe pour y affronter la Green Team de l’Asvel.

Fort de sa belle entame de saison avec deux victoires dont la dernière acquise après prolongation (81-76) au palais des sports face au Havre. C’est une équipe d’Orléans en confiance qui arrive dans le Rhône avec la ferme intention de réussir la passe de trois.

De son côté l’ASVEL veut rebondir après ses trois défaites : deux en Pro A et une en Eurocoupe face à Ulm. D’autant qu’Edwin Jackson est toujours aussi efficace avec une moyenne de 24 points sur ses deux premières rencontres.

Ouverture du score de David Noel pour Orléans suivi d’une réponse immédiate par Nsonwu parfaitement servi par l’ex Orléanais Amara Sy (2-2).
Orléans va rapidement prendre les devants grâce notamment à une belle organisation à la mène d’Aldo Curti et prendre 7 points d’avance grâce à un tir de loin de Brian Greene (4-11 à la 6’). Cela oblige d’ailleurs le coach de l’ASVEL, Pierre Vincent, à prendre son premier temps mort.
Mais rien n’y fait et Orléans termine ce premier quart temps avec une avance de +8 (14-22), et toujours un 0 pointé pour Edwin Jackson !!!

Le second quart temps reprend avec les premiers pas de Darnell Harris (nouveau pigiste médical de Chris Hill) sous le maillot Orléanais et il se met de suite en évidence en offrant un caviar à Maël Lebrun qui marque à 3 points (14-25).
Suite à un quatrième panier à 3 points, cette fois de Loum, Orléans prend 12 points d’avance (18-30 à la 14’) mais le show Edwin Jackson va débuté avec un premier panier à 2 points (20-30) puis un autre à 3 points (28-32) qui ramène l’Asvel à 4 points d’Orléans.
Orléans vient de subir un 13-2 et Philippe Hervé en profite pour prendre un temps mort.
C’est encore ce diable d’Edwin Jackson qui va donner l’avantage aux siens d’un tir à 3 points (33-32 18’), Greene lui répond (35-35) mais une dernière possession mal gérée et un tir manqué de Dials offre le dernier shoot à Edwin Jackson qui marque à 3 points sur le Buzzer et permet à l’Asvel de finir ce premier acte devant (38-35).

Après une entame de match presque parfaite, Orléans s’est peu à peu dispersé avec beaucoup de pertes de balle (8) et le réveil d’Edwin Jackson, muet pendant dix minutes, fait mal.

Le second acte reprend et c’est l’Asvel qui se détache grâce à une fois n’est pas coutume un tir à 3 points d’Edwin Jackson (48-40 à la 23’), déjà 15 points pour lui.
Grosse série d’échecs au tir des deux côtés et c’est le petit Nouveau Darnell Harris qui se met en évidence en marquant un tir à 2 points puis un 3 points coup sur coup (48-45 à la 27’) mais c’est une fois de plus Jackson qui met fin à plus de 5 minutes sans le moindre panier pour son équipe (50-45).
Ce troisième quart temps se termine par une balle perdue de Joseph à 6s du buzzer et Kyle McAlarney file seul au panier et marque en obtenant la faute 2+1 (53-50).
A dix minutes de la fin de cette rencontre rien n’est fait !!!

Darnell Harris remet les deux équipes dos à dos par un superbe 3 points (55-55 à la 35’) et Orléans passe devant sur un beau mouvement de Dials dans la raquette (55-57).
Orléans pense tenir sa victoire alors qu’il reste un peu moins d’une minute et que Kyle McAlarney marque à 3 points et donne deux possessions d’avance (63-67). Faute astucieuse d’Orléans qui va avoir son destin en main mais Jackson marque ses deux lancers (65-67) et c’est cette fois Dials qui obtient deux lancers et peut sans doute clore le match mais il n’en réussit qu’un sur deux (65-68) et qui est ce qui prend ses responsabilités du côté de l’Asvel ? Bien entendu c’est Edwin Jackson qui fait ficelle à 3 points et tout est à faire pour Orléans (68-68) avec encore 5s au chronomètre.
Temps mort de Philippe Hervé et c’est Brian Greene qui tente le shoot de la victoire en déséquilibre mais il ne rentre pas et nous aurons donc 5 minutes supplémentaires dans ce match au scénario presque similaire à celui de samedi.

D’entrée Brian Greene marque à 3 points et c’est donc Orléans qui va faire la course en tête dans cette prolongation (68-71).et Harris qui donne une option sur la victoire à Orléans sur un nouveau tir à 3 points (69-74) mais Jackson lui rend aussitôt (72-74) mais c’est encore à 3 points que va venir la délivrance sur un shoot de Kyle McAlarney la nouvelle gâchette Orléanaise cette saison. Alors qu’il reste 3s c’est Kyle qui se présente sur la ligne des lancers pour clore cette rencontre et c’est chose faite avec un 2 sur 2 et l’Orléans Loiret Basket s’impose 79-82 à l’issue d’un scénario encore une fois spectaculaire mais qui se termine de la plus belle des manières pour nos joueurs.

Orléans réalise un bel exploit avec cette 3éme victoire en 3 matchs dont deux acquises à l’extérieur, si nos joueurs réalisent des matchs de cette acabit tout au long de la saison il va falloir avoir le cœur bien accroché pour les supporters !!!

Le MVP de cette rencontre est l’Orléanais Kyle McAlarney, décisif dans le money time, avec 20 points à son compteur.
Edwin Jackson qui avait inscrit 36 points face à nous en pré saison en inscrit ce soir 34 points mais face à un collectif Orléanais solide il ne pouvait pas offrir la victoire à lui tout seul.

Enfin, soulignons la belle performance du nouveau joker médical Darnell Harris avec 13 points dont 3 tirs à 3 points.

Rendez ce samedi 26 Octobre à 20 heures au palais des sports pour soutenir vos joueurs qui tenteront la passe de 4 avec la réception de Pau-Lacq-Orthez.
Match à suivre en live sur le site de la République du Centre pour celles et ceux qui n’auront pas la chance d’être présent.

Retrouvez toute l’actualité du club de l’Orléans Loiret Basket mais pas que … Sur mon compte Twitter
@BeInAlex

Afficher plus

Alexandre

Fier et heureux d'être Orléanais. Passionné de sports et pratiquant assidu de la course à pied. J'ai rejoint l'équipe de Pour Info à Orléans au tout début de l'aventure et voir tout le chemin parcouru aujourd'hui me laisse sans voix...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page