From Man To Dust en route pour le Hellfest ? 1

From Man To Dust en route pour le Hellfest ?

Pour la quatrième année consécutive, l’association Hellfest Productions propose le tremplin musical « The Voice Of Hell powered By RIFFX ». Le groupe vainqueur de cette compétition internationale aura l’opportunité de se produire sur la Mainstage 2 du Hellfest, le vendredi 21 Juin !  Et on espère de tout coeur que ce sont les Orléanais de From Man To Dust qui auront cette chance unique !

C’EST QUOI LE PRINCIPE DE CE CONCOURS ?

From Man To Dust en route pour le Hellfest ? 2

Depuis 2016, The Voice of Hell permet aux groupes amateurs aux sonorités Rock/Metal de pouvoir se produire dans le cadre du festival. Depuis 2018 et suite à l’engouement fulgurant de la part de nos festivaliers, c’est désormais sur la Main Stage que le groupe gagnant peut démontrer tous ses talents ! 

Lors de l’édition précédente, ce sont 545 groupes qui ont candidaté pour tenter de remporter la victoire.

ET LE HELLFEST C’EST QUOI ?

From Man To Dust en route pour le Hellfest ? 3

Le Hellfest, également appelé Hellfest Summer Open Air, est un festival de musique français spécialisé dans les musiques extrêmes, annuellement organisé au mois de juin à Clisson en Loire-Atlantique. Sa forte fréquentation le fait figurer parmi les plus importants festivals de musique français.

COMMENT SOUTENIR NOS ORLÉANAIS ?

From Man To Dust en route pour le Hellfest ? 4

Ils étaient 510 sur la ligne de départ et ils ne sont désormais plus que 255 à espérer figurer dans les 50 derniers qui auront la chance d’être écouté et jugé par des professionnels. Pour les soutenir c’est simple rendez-vous sur le site du tremplin : http://www.thevoiceofhell.fr/CM/#/home
Tapez « From » dans la barre de recherche et cliquez sur la bannière du groupe !! Pensez à confirmer dans le mail qui vous sera envoyé.

Jazz or jazz J3 : soirée pleine d'audace ! 5

Jazz or jazz J3 : soirée pleine d’audace !

La musique se mêle à ces rencontres, voyage, s’enrichit au cours de son histoire. Jazz or Jazz veut nous en donner la preuve, cette musique est vivante, évolue, bouge, s’ouvre ! D’un pays à l’autre, d’un continent à l’autre, d’une influence à l’autre.
Il est aussi de ces mariages qui se font entre générations, quand des musiciens d’âges différents se retrouvent pour partager leurs musiques. Au-delà d’un passage de témoin, c’est un dialogue qui se noue, ce fut le cas hier soir.

Jazz or jazz J3 : soirée pleine d'audace ! 6
Jazz or jazz J3 : soirée pleine d'audace ! 7
Jazz or jazz J3 : soirée pleine d'audace ! 8

Mulatu Atsake est un musicien arrangeur éthiopien né en 1943, père de l’éthio-jazz, musique mariant le jazz, les musiques traditionnelles éthiopiennes, le funk, les musiques latines.  Il tourne depuis quelques années avec un groupe de 8 jeunes musiciens anglais.
La section de cuivre sax-trompette est brillante, la rythmique endiablée. Avec autant d’instruments, il est parfois difficile d’entendre qui fait quoi mais on voyage. Mulatu passe du vibraphone aux percus, dirigeant les musiciens, distribuant la parole. Peut-être un peu effacé, mais ses compositions suffisent à nous rappeler le pedigree de ce grand monsieur.

Jazz or jazz J3 : soirée pleine d'audace ! 9
Jazz or jazz J3 : soirée pleine d'audace ! 10
Jazz or jazz J3 : soirée pleine d'audace ! 11
Jazz or jazz J3 : soirée pleine d'audace ! 12

L’affiche suivante est alléchante, 2 pionniers qui se font face. Tony Allen, cofondateur de l’afro-beat, rencontre Jeff Mills, figure tutélaire de la techno, aux origines du son de Détroit, base de lancement de cette révolution musicale. Deux musiciens du rythme. Deux générations du « beat ».
Le projet, très rythmique, confronte les machines de l’un à la batterie de l’autre. Le tout arbitré par un musicien aux claviers. Loin de clichés du « boum-boum » techno, la musique est subtile et bien qu’on sente Tony Allen pas forcément concerné par ce Ping Pong, la transe prend et on se laisse entraîner dans les longues plages minimalistes. Le public qui reste (une partie certainement déstabilisée par cette programmation, nous ayant abandonné durant le set) salue ce face à face, peut être un peu clinique ou froid, mais d’une belle liberté.

Après cette soirée, il reste ces échanges, ces passages, ces mélanges. Cette certitude que ce qui fait le jazz, au delà d’une théorie ou d’un solfège, c’est cette liberté. Ces espaces ouverts où du Dixieland au Free, il s’agit de partage et de jeu.

Jazz or jazz J3 : soirée pleine d'audace ! 13
Jazz or jazz : chaude ambiance pour la 2e soirée ! 16

Jazz or jazz : chaude ambiance pour la 2e soirée !

Deuxième soir du festival, on est bien, on prend le temps…par exemple entre les 2 concerts des soirées de Jazz or Jazz, on boit un verre au bar, on va découvrir l’ exposition des photos de Jean-Pierre Leloir. Ce photographe a capturé des moments de tous les plus grands : Count Basie, Duke Ellington, Louis Armstrong, Ella Fitzgerald, Billie Holliday…Des images sur le vif, vives, vivantes qui nous rappellent une fois de plus la vitalité de cette musique.
En observant ces magnifiques clichés, impossible de ne pas faire le lien entre ces photos et l’affiche proposée, des clubs de New York au Cap Vert, des caveaux de Paris à La Havane, le jazz s’est ouvert, élargi. Des musiciens de tous âges, tous horizons l’ont écouté, mélangé à leurs nombreuses influences.

Jazz or jazz : chaude ambiance pour la 2e soirée ! 17
photo : Anne Bardas
Jazz or jazz : chaude ambiance pour la 2e soirée ! 18
photo : Anne Bardas
Jazz or jazz : chaude ambiance pour la 2e soirée ! 19
Lura et son bassiste le grand Thierry Fanfant photo : Anne bardas

Lura, en première partie, vient du Cap Vert. Née à Lisbonne, elle chante la musique de son île, celle de Cesaria Evora, Mayra Andrade. Ça tourne, la musique danse, elle danse, le public aussi. Elle sait faire participer l’audience. Ça chante, monte sur scène. Son accent, comme sa musique réchauffent la salle. La première chanson du bis et ses airs de Fado nous rappelle son lien à Lisbonne. Comme on dit, « ça joue », Lura et ses musiciens savent « faire le job ». Cette artiste donne avec sincérité ( elle n’a pas hésité à modifier son programme musical pour nous interpréter « Gorée » , suite à un joli échange avec un journaliste quelques heures avant) mais on sort malgré tout en se disant qu’il manque quelque chose, cette petite impression qui fait passer d’un bon concert à un moment unique de musique.

Jazz or jazz : chaude ambiance pour la 2e soirée ! 20
Photo : Anne Bardas
Jazz or jazz : chaude ambiance pour la 2e soirée ! 21
photo : Anne Bardas

Après avoir eu le temps de voir les clichés de Jean Pierre Leloir, Roberto Fonseca, prend place sur la scène.
Le pianiste cubain, ex Buena Vista Social Club, accompagné de 2 brillants musiciens (batterie, basse) promet de la danse, du chant au son de sa musique jazz/cubaine/funk. Et rien à dire, ça marche. Les 3 compères sont de brillants musiciens, précis, virtuoses, inventifs. Le piano/basse/batterie, classique des formations jazz se fait dansant et comme souvent avec le trio, les musiciens s’amusent ensemble, se cherchent, se suivent.
Comme Lura, Fonseca y va de son interaction avec le public et la salle se lève pour chanter. Fin. En ayant passé un bon moment sans être totalement enthousiaste pour ma part.

D’où vient donc cette retenue involontaire … ? Surement pas des influences diverses de ces artistes qui attristeront sans doute les grincheux, pour qui le jazz est une tradition et un sacerdoce, pensant que le festival ne montre « plus vraiment du jazz »…Non, pas de là car on adore ces influences, la musique voyage ! Il reste une impression agréable, de concert abouti mais sans engagement total. Là ou d’autres jouent leur musique comme si chaque concert était unique, on sent comme une retenue, une sensation de maîtrise sans lâcher prise, de belle musique sans corps.

Et si c’était ça ces photos ? Un rappel. Ne pas oublier. La fragilité de Billie, la posture de Miles, le sourire de Count Basie, la délicatesse de Chet. De la musique au corps, du musicien à la légende.

Le festival Jazz or jazz est lancé ! 22

Le festival Jazz or jazz est lancé !

Jazz or jazz ? Jazz ou jazz ? Quel Jazz ? LE Jazz !

Le festival Jazz or jazz est de retour à la scène nationale jusqu’à samedi soir, et la première soirée avait lieu hier.

Le festival Jazz or jazz est lancé ! 23
crédit photo : Dean Bennici

Le quintet de l’accordéoniste Vincent Peirani ouvrait le bal. Ces 5 musiciens (dont Emile Parisien au saxo soprano ♥︎) sont à l’image de cette génération, ouverte à toutes les influences, rock, jazz, classique, pas de complexe. Et ça marche ! Le motif de l’accordéon est rejoint par le piano électrique, la basse et la batterie s’invitent, le saxo se déchaine. Ca monte, ça monte, le plaisir de les écouter et de les regarder aussi. On en voudrait encore mais la soirée et le festival ne font que commencer…

Dhafer Youssef fait ensuite son entrée, ce musicien d’origine tunisienne a intégré les techniques vocales orientales et du oud (cette guitare arabisante) à son jazz. Sa voix magique, dansant avec les nappes de guitares nous installe dans une atmosphère aérienne, invitation au voyage. Au fil du concert, la mayonnaise ne prend pas totalement, le rythme s’accélérant, on reste collé au siège sans totalement décoller avec ces 4 musiciens de talent.

Le temps d’atterrir, et il nous reste en tête une première soirée ouverte au monde, aux générations, aux styles et le sentiment que le festival perpétue son objectif : nous donner à voir cette musique qui vit, voyage, se mêle et se renouvelle constamment.

La suite ce soir avec un envol vers le Cap Vert le Lura et le trio de Roberto Fonseca !

Le festival Jazz or jazz est lancé ! 26

infos : https://www.jazzorjazz.fr/

On connaît les 3 finalistes de l'Orléans DJ Cast ! 27

On connaît les 3 finalistes de l’Orléans DJ Cast !

C’est le rendez-vous incontournable pour tout DJ orléanais. Hier soir, l’Orléans DJ Cast a fait son grand retour avec les pré-sélections au Shannon. À la clé pour le vainqueur : le droit de jouer devant 40 000 personnes au Set Electro, ainsi qu’au Cocorico Electro.

Alors forcément, nous croisons à notre arrivée des candidats stressés, trépignant d’impatience à l’idée de se produire devant un jury composé de professionnels de la musique, d’organisateurs des Fêtes de Jeanne d’Arc, et d’élus orléanais. On y trouve des habitués, ceux qui tentent leur chance pour la énième fois et qui persévèrent, mais aussi des nouveaux visages, ceux qui se présentent pour la première fois.

On connaît les 3 finalistes de l'Orléans DJ Cast ! 28

Ils sont 17 sur la ligne de départ cette année. Tous passent derrière les platines avec comme consigne de jouer au moins 8 morceaux, en 8 minutes. Un exercice difficile, mais ô combien excitant pour tout passionné de mix. Depuis 19h30, les prestations s’enchaînent. Certains se détachent nettement, d’autres savent que ça ne sera pas pour cette année, mais que c’est une expérience enrichissante.

Une bataille musicale qui voit apparaître entre deux coups de scratch quelques moments sympathiques, représentatifs du fair-play entre les candidats. Comme ce novice victime d’un problème technique, peu habitué à l’usine à gaz que représente le matériel mis à disposition, et tout de suite épaulé par l’un de ses adversaires du soir pour lui permettre de s’exprimer devant le jury. On adore !

Et les 3 finalistes sont…

Andrew Alexa

On connaît les 3 finalistes de l'Orléans DJ Cast ! 29

La belle surprise de la soirée ! Un set dynamique et efficace, qui lui ouvre les portes de la finale pour la première fois.


M’Bee

On connaît les 3 finalistes de l'Orléans DJ Cast ! 30

Première finale également pour le DJ résident du Moog ! Cela fait de nombreuses années que nous le voyons se présenter au concours, et la persévérance paye.


Jokiz

On connaît les 3 finalistes de l'Orléans DJ Cast ! 31

Passer en premier est difficile. Mais Jokiz a mis tout le monde d’accord avec un set qui a fait mouche. Le finaliste malheureux de l’an passé, DJ résident au Moog également, tentera de remporter le trophée le week-end prochain.


Et ensuite ?

Place à la grande finale ! Rendez-vous le vendredi 12 avril au Nova Club pour voir s’affronter les 3 candidats restants sur des sets de 20 minutes. Le meilleur d’entre eux jouera en première partie de Quintino et Mosimann, le 7 mai prochain, lors du Set Electro. Il poursuivra sa soirée aux platines du Nova Club, et aura la chance de jouer le samedi 13 juillet au Cocorico Electro à La Ferté-Saint-Aubin. Autant dire que le jeu en vaut la chandelle. Alors on leur souhaite bonne chance !

On connaît les 3 finalistes de l'Orléans DJ Cast ! 32
Les 3 finales, Andrew Alexa, Jokiz et M’Bee, entourés par les élus orléanais Jean-Pierre Gabelle et Béatrice Odunlami.
La compagnie du Prélude crée son propre ensemble musical : L’Opus du Prélude ! 33

La compagnie du Prélude crée son propre ensemble musical : L’Opus du Prélude !

La direction artistique de la Compagnie du Prélude cherche constamment à promouvoir l’art, sous toutes ses formes, dans un théâtre post-moderniste. Le chant, la musique ou encore la danse forment une synergie harmonieuse, qui aide le spectateur à plonger dans un univers multi-sensoriel.

Afin d’étoffer son offre, la Compagnie du Prélude recherche, à compter de la rentrée prochaine (Septembre/Octobre 2019), à former un ensemble musical qui rassemblera différents instruments. L’objectif sera de contribuer aux projets artistiques de la Compagnie professionnelle, en accompagnant les créations du Directeur artistique, mais aussi en proposant des pièces musicales modernes.

La compagnie du Prélude crée son propre ensemble musical : L’Opus du Prélude ! 34

Une ouverture d’esprit musicale est bien entendu nécessaire puisque tout registre pourra être demandé, et les demandes peuvent sortir des conventions propres aux ensembles musicaux (ex: jouer entouré de danseurs, de comédiens etc…).

Le but est de s’ouvrir à des musiciens bénévoles (amateurs ou non) souhaitant se rassembler pour s’impliquer ensemble et avec transversalité au sein de la Compagnie du Prélude.

La compagnie du Prélude crée son propre ensemble musical : L’Opus du Prélude ! 35

Pré-requis :
– Savoir déchiffrer et lire une partition de musique
– Maîtriser un instrument d’orchestre symphonique (niveau minimum de référence : niveau de Cycle 2 d’école de musique ou de conservatoire).

Comment candidater ?

Etape n°1 – Les personnes intéressées peuvent envoyer un mail à compagnieduprelude@gmail.com comportant une présentation synthétique (Identité, Adresse, Coordonnées, Âge, parcours musical, instrument pratiqué…)

Etape n°2 – Vous êtes reçu en entretien par la direction de la compagnie au cours duquel vous serez invité à réaliser une démonstration instrumentale de votre choix.

Etape n°3 – Vous recevrez une réponse à la suite de l’entretien et de votre démonstration.

La compagnie du Prélude crée son propre ensemble musical : L’Opus du Prélude ! 36

Si votre profil correspond aux attentes de la Compagnie du Prélude, vous serez intégré à l’Opus du Prélude.

Pour toutes informations, vous pouvez les contacter sur leur adresse email :

« Playlist »,  un concert décapant de l’Ensemble Perspectives 37

« Playlist », un concert décapant de l’Ensemble Perspectives

Le 31 mars prochain, à l’église Saint-Vincent d’Orléans, l’Ensemble Perspectives invite le public à venir imaginer le concert autrement. Entrez dans un nouvel espace de perception, au-delà des clivages stylistiques et des sentiers battus, où la musique perd parfois son fil d’Ariane.

Cinq voix au service d’un seul instrument

Les cinq chanteurs à cappella de l’Ensemble sont réunis autour d’une même envie de partager, et de transmettre leur passion musicale au plus grand nombre. Dans cette optique, ils décloisonnent les styles musicaux, imaginant le concert du 31 mars comme un édifice sonore, où des échos de proportions, de constructions, d’arches et de lignes s’articulent et se nouent les uns aux autres. « Playlist » retentissant à l’Eglise Saint-Vincent d’Orléans, donnera aux spectateurs la possibilité de saisir les fils intemporels qui relient Schütz à Brahms, une chanson de la Renaissance à une chanson contemporaine pour mieux en faire vibrer les perspectives.

Guerrero – MacMillan – Duke Ellington – Chaplin – Ravel – Traditionnels – Paul Simon…

Un programme original et audacieux

Le 31 mars à l’église Saint-Vincent, « Playlist », transportera le spectateur dans un univers où l’espace et le temps n’ont plus d’existence propre mais convergent, mettant des pièces en perspective, permettant à des œuvres de se rencontrer. De L’Espagne aux Etats-Unis via la France, l’Angleterre, l’Irlande, ou la Russie, de la Renaissance à la musique contemporaine avec Ravel ou The Beatles, l’Ensemble Perspectives se réunit autour de ce concert avec l’envie d’y apporter une dimension et une approche nouvelle, qui résonne en chacun.

Un concert engagé

Premier d’une longue série, le concert du 31 mars appartient au projet « Perspectives : Voix et Handicaps » mené en partenariat avec l’APHL (Association pour l’accompagnement des Personnes en situation de Handicap du Loiret). Visant à favoriser l’accès à la culture pour tous, ce projet propose aux résidents de l’APHL des ateliers autour du chant, permettant à chacun des participants, selon son handicap, de trouver le plaisir de chanter, de se réapproprier son corps. Lors du concert à l’église Saint-Vincent d’Orléans, des places leur seront réservées, leur proposant une sortie loin des structures médicales de leur quotidien.

Réservation sur :
ensembleperspectives.com/fr/resa_31_mars

avatar

Playlist
Dimanche 31 mars 2019 à 17h30

Eglise Saint-Vincent
Rue de l’Eglise Saint-Vincent
45000 Orléans

De l'ambition pour le Fusion Estivale ! 38

De l’ambition pour le Fusion Estivale !

Le succès du Fusion Festival l’an dernier invite les associations Splitzer et Tarmac 3000 (anciennement Collectif Première) à s’associer une nouvelle fois, afin de proposer une nouvelle édition en 2019, sous un format plus ambitieux. En effet, alors que l’an dernier le festival s’était déroulé sur une journée, de 15 heures à 23 heures, l’objectif sera cette année d’investir le lieu durant deux jours entiers, en proposant une programmation musicale riche et variée tout au long du week-end. Un événement GRATUIT !

Tarmac 3000 est une association orléanaise dont les membres ont à coeur de développer la culture des musiques électroniques sur ce territoire. L’association Splitzer est quant à elle d’origine chartraine, et pourvue d’une certaine expérience dans la production d’événements musicaux importants. Le partage de valeurs communes, et la complémentarité des compétences de chacun au sein des deux associations, ont contribué à la réussite de la première édition. Elles seront les clés du succès attendu pour celle de 2019.

De l'ambition pour le Fusion Estivale ! 39

A terme, l’objectif est d’inscrire ce festival comme un rendez-vous annuel incontournable, afin d’offrir aux orléanais-e-s un événement de musiques électroniques s’inscrivant en complémentarité de celui du set électro, et du Cocorico Electro.

Et côté programmation ?

De l'ambition pour le Fusion Estivale ! 43

La vision artistique portée par Splitzer et Tarmac 3000 sera mise à l’honneur dans une programmation répartie sur deux jours. Au total, ce sont 19 heures d’open-air et 6 heures à l’Astrolabe (en after-party) qui seront programmées. Deux styles seront explorés : la house et la micro-house. La micro-house est un dérivé roumain de la house, à mi-chemin avec la minimale. Cette musique planante et profonde s’adapte parfaitement à des ambiances extérieures en journée. Chaque journée se verra attribuée une tête d’affiche, de renommée nationale, soit un artiste jouant de la hous,e et un autre de la micro-house. Folamour, Mézigue, Cabanne et Lowris seront les têtes d’affiche du festival, et permettront de donner une envergure régionale, voire nationale, à l’événement. Des groupes d’artistes à notoriété intermédiaire seront invités, le plus souvent appartenant à des labels très reconnus, ou ayant joué avec de grands noms. Leur participation au festival apporte de la solidité au programme, et de la crédibilité aux yeux de tous les amateurs du genre. Dans cette optique, des artistes comme Groove Boys Project et La Relance seront aussi invités à jouer.

De l'ambition pour le Fusion Estivale ! 44

Le + ? Une AFTER-PARTY

De l'ambition pour le Fusion Estivale ! 45

L’after-party se déroulera le samedi 18 mai, dans la mythique salle de concert orléanaise de l’ASTROLABE. L’action Culturelle de L’Astrolabe a pour ambition de mettre les musiques actuelles à la portée de tous. Impertinente, Singulière, et Transversale, l’action culturelle de L’Astrolabe constitue pour beaucoup une première approche des créations musicales actuelles. Co-fondateur du label parisien D.KO Records, Mézigue est un véritable technicien derrière les platines, et un producteur remarqué. Ses deux EPs (Mangez Moi, Kestuf Daronne?) sortis sur D.KO Records en 2016, lui ont permis d’être propulsé sur le devant de la scène en quelques mois. Il séduit grâce à un univers singulier et des titres d’une force rare, à l’instar du morceau « Du Son Pour Les Gars Sûrs » visionné plusieurs centaines de milliers de fois. Mézigue séduit aussi grâce à son personnage doté d’une énergie folle, adepte des idées absurdes et capable d’enflammer tous les dancefloors. Il revient en 2017 avec un premier LP toujours sur D.KO Records.

🎁 Bonus, une date OFF pour faire monter la sauce !

A 8 kilomètres d’Orléans, la OFF sera la plus belle des entrées en matière pour cette édition 2019. Une nuit rythmée par des DJs sets, et des lives aux sonorités house et techno. Timing parfait pour sentir les premières lueurs de l’été.

De l'ambition pour le Fusion Estivale ! 46

MAD REY : Co-fondateur de « Red Lebanese » maison d’édition indépendante et label de musique, Mad Rey est à la fois diplômé des Beaux-Arts de Paris, signature du label house et techno D.KO Records, et producteur de hip-hop sous le nom de « L-Rey ». Il apparaît aujourd’hui comme un profil singulier, et largement considéré dans le monde artistique. « Quartier Sex » EP (dont le nom est inspiré par le quartier parisien de Pigalle) totalise environ 500k lectures sur les plateformes de streaming et environ 3k vinyles vendus. Il a permis à Quentin Leroy de se faire remarquer sur la scène électronique. Pour ne pas s’enfermer dans un genre défini, il a proposé un live mélangeant House music, Footworks, Hip-Hop, Techno & Acid. 1 heure de musique électronique condensée et finement associées, qui a littéralement déferlé au sein des festivals et clubs du monde entre 2015 et 2016. Après 4 EPs remarqués et une toute récente tournée Asie / Australie, Mad Rey revient en 2017 son double EP ‘Balabushka’ sur D.KO Records.

VITESS : Jeune producteur parisien, Vitess est un membre de la nouvelle vague d’artistes à suivre. Après plusieurs sorties remarquées chez Pulse Msc, Sure Cuts, STRCTR RECORDS, ce batteur de formation se construit une solide réputation autour de son live, savant mélange de groove chaleureux et de rythmique house & funk mordantes. Le garçon veut ainsi transmettre derrière les machines la même émotion qu’il peut ressentir derrière ses fûts. « Panama Peppers » EP sorti en Juin 2018 a été composé en Australie, en s’inspirant de la ville de Melbourne, mais pas seulement. Rempli d’inspirations sud-américaines, le disque est également un hommage au jazz et au hip-hop, avec des voix d’artistes tels que Gil Scoot Heron ou Kendrick Lamar. Un EP qui vous fera voyager aux quatre coins du monde, à découvrir sans attendre !  

On s'envole pour le Cocorico Electro ! 47

On s’envole pour le Cocorico Electro !

Après deux éditions très réussies, le château de La Ferté-Saint-Aubin accueille à nouveau le Cocorico Electro et un grand nombre d’artistes de la scène électronique française avec une grande nouveauté : le festival se déroulera sur deux jours !

On s'envole pour le Cocorico Electro ! 48
Un 14 juillet digne de ce nom !

D’autres nouveautés seront à découvrir cette année. Pour éviter de faire la queue à la buvette, le bracelet cashless est mis en place. Côté transports, un partenariat avec la Région Centre-Val de Loire pourrait voir le jour, avec des trains et des bus à 4 euros entre Orléans et La Ferté-Saint-Aubin. Des solutions de covoiturage seront également proposées pour les festivaliers. Pour les plus privilégiés, un perchoir VIP sera mis en place à 4 mètres de hauteur, pour mieux admirer les feux d’artifices du festival.

Pour ceux qui souhaitent dormir sur place, il y a la possibilité de crécher au Camping Le Cosson, avec petit déjeuner inclus le samedi matin.

Une autre belle nouveauté pour cette année : le village Coco. Dans cet espace installé en face du camping, en bordure du Cosson, les jeunes talents s’exprimeront aux platines sur une scène ouverte. Le public aura à disposition une buvette, des foodtrucks et du mobilier en bois.

On s'envole pour le Cocorico Electro ! 49
Sympa le line-up !

Un line-up complètement dingue a été conçu cette année par l’association l’Atelier, organisateur du festival, pour le plus grand plaisir des fans de musique électronique. Petite présentation des artistes :

The Avener

Avec sa deep house posée, le niçois est la tête d’affiche du festival. Sa spécialité ? Les reworks, pour rendre les chansons plus accessibles au dancefloor. La preuve avec son titre « Fade Out Lines« , qui l’a propulsé sur le devant de la scène, reprenant le titre de Phoebe Killdeer & The Short Straws. Il sort dans la foulée son premier album, « The Wanderings of the Avener », comprenant une multitude de hits comme « Castle In The Snow » ou « To Let Myself Go« . Son dernier tube est le rework de « Masters Of War » de Bob Dylan, une pure merveille qu’on a hâte d’entendre dans une ambiance chill du 14 juillet.


Fakear

Quel plaisir de se dire que Fakear sera sur la scène du Cocorico Electro avec ses pads ! Le normand va nous offrir son show avec ses MPC, et ses mélodies poétiques en live.


Møme

Il y a deux ans, Møme était venu à l’Astrolabe, avec samplers et guitare, à l’époque de son tube « Aloha ». Il revient dans la région avec son style deep house, quelques mois après la sortie de son EP « Møment II ».


Joachim Garraud

Le patron est de retour ! Pionnier de la scène techno française, Joachim Garraud revient après son apparition au Set Electro 2013. Armé de son keytar, il ne manquera pas de mettre l’ambiance avec ses sons tout droit sortis de l’espace.


Yuksek

Célèbre pour son tube « Tonight » (il y a déjà 10 ans !), Yuksek a connu un virage musicale pour un univers tourné vers le nu-disco. Un plaisir de le retrouver en DJ set sur la scène du Cocorico.


Jabberwocky

L’électro-pop du tube de 2013 « Photomaton » résonne encore dans nos oreilles. Les Jabberwocky seront également en DJ set.


Maeva carter

Dans un registre plus « big room », la DJ résidente de Fun Radio sera présente sur la scène du Cocorico.


RetroVision

La bonne surprise du line-up ! RetroVision est l’artiste qui monte dans le milieu EDM. Protégé de Don Diablo, il enchaîne les sorties sur le label Hexagon, et fait parti du Top 100 des producteurs les plus joués dans le monde. On a hâte de voir son talent lors de son DJ set !


Mozambo

Un univers deep-house / pop qui nous ira à ravir si le soleil sera là !


Holseek

La dernière signature du DJ de Fun Radio, Adrien Toma.

Plus qu'une semaine pour participer à l'Orléans DJ Cast ! 50

Plus qu’une semaine pour participer à l’Orléans DJ Cast !

Dernière ligne droite pour les futures stars des platines. Les jeunes DJs orléanais ont jusqu’au lundi 18 mars pour envoyer leur candidature, pour espérer mixer en première partie du Set Electro.

C’est désormais un rituel dans le monde de la nuit orléanise : l’Orléans DJ Cast. Ce concours qui réunit chaque année la nouvelle génération de disc-jockeys de la métropole, et qui propulse sur le devant de la scène le meilleur d’entre eux. Face B, Mack Swell, A-Dry, Simon Fougère ou encore Le Kid, beaucoup ont émergé suite à cette incroyable expérience devant 40 000 personnes.

Alors, si toi qui es en train de lire cet article, tu es passionné par le mix, mais tu aimerais aller plus loin que l’animation de l’anniversaire de ton petit cousin, il est temps de saisir ta chance !

Le concours est ouvert aux orléanais ayant entre 18 et 30 ans. Pour participer, rien de plus simple : il suffit d’envoyer un mix de 30 minutes par clé USB à la Direction du Tourisme, de l’Evénementiel et de la Promotion du Territoire, ou au Shannon Irish Pub.

Les 20 meilleurs candidats se retrouveront le vendredi 5 avril prochain à 19h au Shannon, pour s’affronter à coups de mini-sets de 8 minutes. Un exercice passionnant pour tous les mélangeurs de musiques ! Les 3 meilleurs se qualifieront pour l’ultime finale, et devront servir au public du Nova Club un set de 20 minutes. Le grand vainqueur aura l’honneur de mixer en première partie de Mosimann et Quintino, le 7 mai à l’occasion du Set Electro, puis mixera à l’after organisé au Nova Club. Enfin, il aura la chance de se produire au Cocorico Electro, avec les plus grands noms de la scène électronique française.

En résumé, si vous êtes un jeune DJ orléanais, ne manquez pas cette occasion unique !

Pour plus d’informations : http://www.orleans-metropole.fr/351-7257/fiche/orleans-dj-cast.htm

Un petit bonus pour vous donner envie 😊 :

Non, nous ne sommes pas du tout objectifs sur ce sujet là ! 😜
Item added to cart.
0 items - 0,00