Pure player pour vous faire vivre Orléans autrement

Rencontre avec Sylvain Brosset, de Mobius à l’enseignement

dans portrait

😎📷 Dans la rubrique Orléans a du talent, nous vous proposons de découvrir à l’occasion de l’ouverture du Centre d’Hypnothérapie Régional d’Orléans, Sylvain Brosset, le maître des lieux, un garçon admirable au parcours bien surprenant !

Bonjour Sylvain, une petite présentation pour ceux qui ne te connaissent pas encore

« Bonjour, je suis Sylvain Brosset, j’ai 41 ans et je travaille dans le domaine de l’hypnose. J’ai grandi avec mon petit frère à la Chapelle St Mesmin. Mon père travaillait dans l’administration et ma mère était enseignante. J’ai suivi ma scolarité au collège Anatole Bailly à Orléans, au lycée d’Ingré et à l’IUT d’Orléans. J’ai débuté ma carrière professionnelle en tant que prestataire dans la SSII UNILOG, ou j’ai évolué avec des missions au Ministères de l’agriculture, de l’intérieur, de la justice, à l’ordre des avocats, à l’ex ANPE, à l’AFPA pour atterrir à la Mairie de Colombes en tant que responsable des études. »

Au fur et à mesure de ces 10 années dans le domaine informatique, Sylvain va acquérir des compétences de gestion de projets et de gestion d’équipes

« Fatigué par la vie parisienne et l’envie de changer, je suis revenu en 2006 sur Orléans pour tenter une nouvelle aventure professionnelle autour du service à la personne, mais le projet n’était pas assez mature et je revenu à mes premiers amours au sein de la société de conseil SOPRA.

A cette époque j’ai accepté une mission compliquée en tant que directeur de projet pour l’agence de l’eau Bassin Loire-Bretagne située à la Source. Je m’en suis pas mal sorti et du coup on m’a mis entre les mains la refonte de l’Intranet et du site Internet du Conseil Général du Loiret. J’ai été impressionné par mon équipe qui était composée de 80% de stagiaires, mais qui étaient des gens ultra-compétents, de vrais bêtes de course ! Etant foncièrement un garçon timide, complexé, introverti, cela m’a poussé à me plonger encore plus dans le développement personnel pour être à la hauteur et je suis tombé sur la PNL et l’hypnose qui y est intiment liée. »

La PNL ou Programmation Neuro-Linguistique est issue des travaux de Richard Wayne Bandler et John Grinder. Ils se sont beaucoup inspirés de l’hypnose dite ericksonienne qui induit un état de légère modification de la conscience, dans lequel le patient peut orienter son attention vers un but spécifique. Cette technique, créée par le psychiatre Milton H.Erickson, est réputée pour son action curative sur l’angoisse et les dépendances.

« Etant cartésien par nature, j’étais très sceptique vis à vis de l’hypnose, et en fait ça a été une révélation pour moi ! Du coup, j’ai formé une partie de mon équipe dont certains sont aujourd’hui à la direction de SOPRA. Par amusement j’ai aussi initié à l’hypnose certains de mes amis et j’ai fait quelques consultations gratuites. Cela m’a ouvert plein de portes car le fait de mieux comprendre comment fonctionnent les autres, m’a permis de mieux me comprendre moi-même, les interactions sociales. Finalement dans l’hypnose il y a beaucoup de psychologie sociale. »

Etant de plus en plus dédiés à des fonctions commerciales au sein de sa SSII, Sylvain ne s’épanouissait plus du tout. Autant l’aspect RH le passionnait, autant l’aspect purement technique et commercial semblait pour lui démotivant.

Sylvain s’est d’abord tourné vers de nouveaux projets professionnels dans la musique : « je voulais vendre des altos et des violons en compagnie d’un copain luthier et j’ai créé un petit site web marchand. » Mais les demandes en hypnoses étaient trop importantes alors j’ai concentré mes efforts sur ma passion.»

« Par différents concours de circonstances, je me suis laissé embarquer dans l’hypnose, j’ai dû réaliser à l’époque un spectacle autour de cette discipline. A cette occasion, j’ai créé le Club d’Hypnose d’Orléans, le fameux CHO. J’avais du coup un cadre pour tout ce que je faisais gratuitement avant et je me suis installé en tant que professionnel pour commencer mes premières consultations payantes. Au bout d’un an ça a pris de l’ampleur, j’ai donc gardé l’association pour la promotion te la démystification de l’hypnose accompagné de nombreux bénévoles passionnés. Et d’un autre côté j’ai créé Echo Logos, plutôt orienté vers les consultations individuelles, les formations et le monde professionnel. Aujourd’hui, le CHO, c’est une centaine d’adhérents.»

D’où vient ce nom ECHO-LOGOS ?

« Du CLUB Hypnose d’Orléans, on a créé l’Ecole du CHO, ECHO, mais ECHO est un terme utilisé partout, on a cherché et on a trouvé par exemple ECHO-LOGI, ECHO-LOGIC … mais ça rappelait trop d’autres domaines. On a finalement adjoint le terme LOGOS, la connaissance en grec, pour faire écho à la connaissance, transmettre la connaissance, c’était l’esprit de l’initiative. Ainsi est né ECHO-LOGOS. Aujourd’hui, ça continue LOGOS possède une branche dédiée au B to B (business entre entreprises),et le B to C (service aux particuliers) sera adressé par le Centre d’Hypnothérapie Régional d’Orléans que nous venons d’ouvrir boulevard Jean Jaurès, près de la patinoire.»

On voit souvent le CHO soutenir, voir participer aux actions d’autres associations, pourquoi ?

« On a toujours eu à cœur de faire notre part du colibri et de promouvoir les associations qui nous semblaient d’utilité publique comme par exemple JNML, le Téléthon, les virades de l’espoir, bref des causes qui faisaient écho à notre manière d’appréhender les choses. »

Merci Sylvain pour le temps que tu nous a consacré.

Photographe mais pas que : Je suis curieux de nature tout en pratiquant (liste non exhaustive) : l'informatique,, la moto, la musique électronique, l'élevage de Maine Coon, je m'essaies aussi au dressage de Terre neuves et d'ados. - Devise : deux cerveaux résonnent mieux qu'un et dix mieux que deux. - Devise 2 : Normalement là ça aurait dû passer ... PS : Ah oui, moi je sais qui est Julien B dans la vraie vie :)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Latest from portrait

retour en haut