Pure player pour vous faire vivre Orléans autrement

Upcycling avec Sophie de l’Atelier de Zam

dans portrait

Dans la série Orléans à du talent, nous vous proposons de recontrer aujourd’hui Sophie qui a créé son entreprise d’Upcycling l’Atelier de Zam

Bonjour Sophie, Peux-tu nous donner ton parcours et comment tu as eu cette idée ?

J’ai toujours eu une sensibilité pour le bricolage et la création. J’ai appris avec mon père qui retapait des maisons et qui m’a fait faire plein de trucs par exemple à 12 ans je faisais des joints de carrelage. Ensuite mon parcours a été plutôt financier ce qui m’a amené à travailler 17 ans dans le domaine bancaire jusqu’à des postes à responsabilités.

Pour autant, au fond de moi, je me sentais que je m’étais perdue et qu’il fallait que je me retrouve. Je me suis questionnée sur comment m’occuper plus de mes enfants, de moi-même de comment refaire du bricolage pour retrouver mon équilibre. Le contact avec la matière me manquait : par exemple quand je jardine, j’ai besoin de toucher la terre.

En deux ans, J’ai décidé de quitter mon travail et de créer ma propre entreprise d’Upcycling. L’Upcycling c’est l’action de récupérer des matériaux ou des produits dont on a plus l’usage afin de les revaloriser, les rendre plus beaux : On recycle « par le haut »

Comment cela s’est-il passé ?

J’ai immédiatement investi mon garage, J’ai écouté mon instinct et j’en ai fait mon atelier et j’y ai installé mes outils.

Pourquoi as-tu choisi pour nom « L’atelier de zam » ?

Zam est un surnom que l’on m’a donné il y a quelques années parce que l’on me prêtait d’être un amour et ça s’est transformé en zamour puis en zam. Je l’ai gardé car dans les pensées bouddhistes, zam signifie « enrichissement personnel » ce que j’appelle la zaminatude … Un ami m’a dit « Tu mets des touches zamiques » dans tes réalisations.

 

L’entreprise à un an, avec le recul quelle matière aimes-tu travailler ?

J’aime travailler le bois, et spécialement celui des palettes. Une palette, c’est certes pratique mais ça ne ressemble à rien. Tu la démontes et à la fin tu obtiens une petit planche que tu peux travailler, modifier, sublimer … On peut venir me voir pour réaliser ce qu’on veut. Il faut juste que l’on évalue ensemble la faisabilité mais pour moi rien n’est impossible. J’ai appris à maîtriser au fur et à mesure mes outils mais celui que j’affectionne c’est la meuleuse. C’est déstressant pour moi, ça fait des étincelles. Actuellement je me forme au travail sur le verre et Il faudrait d’ailleurs que j’apprenne à souder.

Nous étions venu te rencontrer il y a un an lorsque tu avais monté de tes mains une cabane de jardin en bouteilles plastique. Outre cette réalisation, desquelles pour tes clients es-tu la plus fière ?

Toutes ? En tout cas mes clients viennent me voir pour obtenir quelque chose qu’ils n’auront pas dans un magasin, ou alors leur idée est tellement précise et adhèrent au principe de seconde vie pour les objets. Je la réalise sans qu’ils aient besoin de racheter quelque chose, on essaie de trouver les éventuels éléments manquants sur « le bon coin », dans des associations de recyclage.

Il me fallait fil rouge en fond de mon activité, un projet personnel qui me tenait à cœur : j’ai décidé de récupérer des palettes pour réaliser une cabane atelier de travail pour désencombrer mon garage devenu trop petit. Je savais ou l’installer, comment la concevoir, avec quoi la faire, et surtout la réaliser par moi-même. J’y suis allé à l’instinct. C’est mieux que ce que j’imaginais

As-tu un prochain fil rouge ?

« Pas encore … mais j’ai un showroom en préparation »

Comment peut-on te contacter ?

« Par le biais de ma page facebook atelier de zam mais aussi lors de divers événements quoi auront lieux ces prochains mois :

  • Le 14 avril la Ferté saint Aubin au cours d’une journée ayant pour thème la récupération
  • Le 27 mai à l’éco-journée à Ingré
  • En septembre Mareau aux prés
  • En décembre encore la Ferté saint Aubin.

Merci Sophie, nous te souhaite une bonne continuation pour cette belle initiative.

Photographe mais pas que : Je suis curieux de nature tout en pratiquant (liste non exhaustive) : l'informatique,, la moto, la musique électronique, l'élevage de Maine Coon, je m'essaies aussi au dressage de Terre neuves et d'ados. - Devise : deux cerveaux résonnent mieux qu'un et dix mieux que deux. - Devise 2 : Normalement là ça aurait dû passer ... PS : Ah oui, moi je sais qui est Julien B dans la vraie vie :)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Latest from portrait

retour en haut