[Rugby] [Fédérale2] On ne retiendra que la victoire

IMG_8864Que ce fut dur ! Que ce fut juste ! Mais au final, après un tiers de championnat, le RCO est troisième. Et en battant Domont, on ne retiendra que la victoire et les valeurs qui ont animés les orléanais en fin de match pour s’arracher vers elle.

Après une superbe et émouvante minute de silence en hommage aux victimes des attentats de Paris, Bamako et Beyrouth et une marseillaise reprise par le stade, le match pouvait débuter. Et  tout commençait sur de bons rails avec un premier quart d’heure ultra dominé par les orléanais. Mais il ne faisait que camper. Jamais il n’avait la possibilité d’aller au delà de la ligne ou même de mettre Domont à la faute. Alors c’est les domontois qui allaient se montrer les plus dangereux en se projetant vers l’avant et en échouant à 5 petits mètres de la ligne. Un premier avertissement sans frais qui allait être suivi d’une interception alors qu’Orléans était revenu dans le camp adverse. Une défense à plat et qui monte haut, une volonté de mettre du jeu en face et Robert interceptait, filait sur 40m et servait Créton qui marquait (0-7, 22ème). Mais Orléans a de la ressource et sur le coup d’envoi ou presque Lemoine transperçait la défense et égalisait en passant lui même la transformation (7-7, 24ème). Mais il faut croire qu’Orléans n’avait pas retenu la leçon de la première interception et cette fois si Robert chipait le ballon, au bout il n’y avait qu’une pénalité que passait Roland (7-10, 30ème). Et Lemoine, encore une fois remettait les deux équipes à égalité (10-10, 34ème). Le RCO terminait à 14 la première période que Domont achevait en tête 13-10.

Orléans peinait et Creton inscrivait son second pour permettre à Domont de faire le break (18-10, 42ème). Les orléanais continuaient de peiner en conquête et Domont appuyait là où ça fait mal pour prendre 11 pts d’avance (21-10, 54ème). L’heure de la révolte sonnait alors et Orléans poussait pour revenir. Il en fallait de l’énergie, du don de soi, des combinaisons pour qu’enfin David marque et permette à Orléans d’espérer (21-17, 65ème). Que se passait-il alors dans la tête de Marchais qui commettait une énorme faute volontaire et qui logiquement se faisait expulser alors que son équipe était en train de revenir dans le match.  Le RCO finissait à 14 et avec la pénalité passée par Roland, on pensait que les carottes étaient cuites (24-17, 67ème).

Mais la révolte entrevue n’était pas feu de paille et Domont se mettait aussi à la faute. Les deux équipes allaient finir à 14 et tout le collectif orléanais passait la ligne pour égaliser (24-24) avant que d’un subtile coup de pied David n’offre à Lambert l’essai de la gagne !

 

[g1_row]

[g1_1of1 valign= »top » color= »none » background_color= »#dd9933″ background_repeat= »no-repeat » background_position= »center top » background_attachment= »static » background_scroll= »none »]

RCO bat Domont 31-24 (10-13)

Pour le RCO : Essai de Lemoine (24ème), David (65ème), Collectif (76ème) et Lambert (80ème). Une pénalité (34ème) et tranformations (24ème, 65ème, 76ème, 80ème)

Pour Domont : Deux essais de Créton (22ème et 42ème). 4 pénalités (30ème, 40ème, 54ème, 67ème) et une tranformation (22ème) de Roland

[/g1_1of1]

[/g1_row]

On vous propose des informations sportives sur Orléans et son Agglo, ici, sur notre page Facebook, sur twitter. Une passion : le sport. Un but : vous informer twitter : @orleanssports Facebook : Temps Mort - OrleansSports mail : redaction@temps-mort.info Tel. : 06.95.47.65.95

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Latest from Sports

0 0,00
retour en haut