No Sign, Nothing : un groupe orléanais à écouter de toute urgence

No Sign, Nothing : un groupe orléanais à écouter de toute urgence

image

 

La genèse

Le groupe nait il y a 6 ans de la volonté de deux amis d’enfance orélanais, Victor Palma et Thomas Lemaire de faire de la musique. Victor est guitariste et Thomas batteur,  les ingrédients nécessaires pour réaliser des lignes mélodiques nécessaires au rock métal. Ils sont rapidement rejoints par Arnaud Merlet lui aussi guitariste, Chloé Daumal qui joue de la guitare basse et un an plus tard par Melodie Archambault, chanteuse-claviériste rencontrée au hasard d’une soirée.

 

imageVictor

 

Les années et les compositions confidentielles s’écoulent jusqu’au départ il y a 18 mois de Victor qui souhaite se tourner vers d’autres horizons musicaux plus jazzy. Cette période sera celle du doute et de la remise en cause. Malgré les recherches d’un nouveau musicien chanteur,  la sauce ne prend pas du coup Mélodie se décide à apprendre la guitare et le groupe de garder le noyau dure tel qu’il est sans apport extérieur.

 

image
Mélodie

 

Le nom

D’où vient le nom pour le moins original du groupe No Sign, Nothing ? A la recherche d’un nom explicite, nos compères  en manque d’idée n’en trouve pas, rien, nothing …. nothing.. tiens ? Ca sonne bien ça ! La première partie du nom sera retenue accidentellement lors d’un concert ou le présentateur comprendra No Sign au lien de Nothing.  No Sign complétera dorénavant Nothing

 

imageThomas

 

La chance sourit à ceux qui la saisissent

Un soir Camille Combal lance un défi sur les ondes de Virgin Radio en souhaitant inviter un groupe musical inconnu. Mélodie saisie l’occasion en contactant l’émission et la candidature est retenue pour un passage le vendredi soir suivant. Ce sera un franc succès, témoin la fréquentation de la page Facebook et la notoriété qui fera  un énorme bond en avant.

 

imageArnaud

 

La reconnaissance et l’avenir

No Sign Nothing, profite de la 2e édition du tremplin musical Label Tremp organisé par Radio C2L à Chalette s/ Loing  pour remporter devant 500 personnes le 1er prix et se voir offrir leur 1er clip et obtenir au travers d’un cachet le financement de leur premier CD 5 titres qui sortira tout début mars. Si les projets se multiplient et l’écriture des nouveaux opus en cours les membres du groupe nous font part de leur regret de ne pouvoir se produire davantage sur notre capitale régionale du fait de la non représentativité du rock métal dans les salles orléanaises. Ce manque de diversité musicale est encore plus criant depuis la fermeture de l’Infrared. Pourinfo en fait aussi le constat et se fait le relais de cette demande car Orléans aime la culture et nul doute que ce manque sera comblé dans un proche avenir.

Update : Chloé me précise que le Clip sera tourné en juin.

Vous pouvez suivre l’actualité de No sign, Nothing sur sa page FB 

 

imageChloé

 

Petit extrait du concert

Merci à Mélodie, Chloé, Victor et Thomas pour l’interview.

Philippe Ylan et DS45

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

retour en haut